/news/education
Navigation

Un désert d’asphalte renaît

# 51 Edward Murphy Elementary School
Photo Chantal Poirier Le jardin situé dans le fond de la cour permet aux élèves de manger quelques tomates pendant la récréation.

Coup d'oeil sur cet article

La cour de l’école Edward Murphy, située dans l’est de Montréal, est passée d’un désert d’asphalte et de mauvaises herbes à un superbe terrain de jeu rempli de verdure grâce à la collaboration de dizaines de parents bénévoles.  

  • Pour consulter tous les textes de notre palmarès des cours d'école, cliquez ici.  

La directrice, Cristina Celzi, se souvient très bien de l’état de la cour de récréation lorsqu’elle y jouait comme élève, il y a plusieurs années. «Il n’y avait rien du tout. Seulement des craques dans l’asphalte avec des mauvaises herbes», lance-t-elle. 

# 51 Edward Murphy Elementary School
Photo Chantal Poirier

Tout a changé le jour où un groupe de parents a décidé de prendre les choses en main, raconte la directrice.

La mère d’un élève de maternelle, Laura Saragosa, a multiplié les démarches pour obtenir du financement pour rénover la cour. «C’est vraiment elle qui a pris les choses en main», indique Mme Celzi. 

# 51 Edward Murphy Elementary School
Photo Chantal Poirier

Grâce à une subvention provenant d’un organisme à but non lucratif basé aux États-Unis, un premier module de jeux a été installé au milieu de la cour, assemblé par des dizaines de parents bénévoles au cours d’une fin de semaine.

Mais ce n’était que le début. La cour n’a cessé de s’embellir au fil des ans: l’asphalte a été réparé, un terrain de basketball a été aménagé et une immense zone de gazon, où l’on retrouve un terrain de soccer et des tables de pique-nique a fait son apparition au fond de l’immense cour.

La petite section réservée aux élèves de maternelle, située sur le côté de l’école, a aussi été dotée d’un module de jeu. Un aménagement pour faire la classe extérieure peut maintenant être utilisé par les élèves et leurs enseignants, près des modules de jeux. «La cour est très grande, on a toujours quelque chose à faire», lance Maya, une élève de sixième année.

Tomates dans la cour

Depuis l’apparition de verdure dans le fond de la cour, un comité composé d’élèves, d’employés du service de garde et de parents y a aménagé un superbe jardin, où poussent tomates, laitue et concombres. 

# 51 Edward Murphy Elementary School
Photo Chantal Poirier

Les élèves, dont les enfants de Mme Celzi, profitent des récréations pour y dénicher une collation.

«Ma fille ne mange jamais de légumes à la maison, mais elle aime manger les concombres qui viennent du jardin de l’école», dit la directrice en riant. 

# 51 Edward Murphy Elementary School
Photo Chantal Poirier

  

Edward-Murphy, Montréal  

  • Note obtenue dans notre évaluation: 93 % 
  • Faits à signaler : Grande cour, modules de jeux, beaucoup de verdure et grand potager.