/news/education
Navigation

Une cour presque neuve à Québec, mais «vraiment laide»

Une cour presque neuve à Québec, mais «vraiment laide»
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Coup d'oeil sur cet article

La cour de l’école de la Myriade, qui a ouvert ses portes en août 2017 à Val-Bélair, est la pire de toutes celles visitées par Le Journal dans la région de Québec. Les parents étaient «en état de choc» lorsqu’ils ont constaté «qu’il n’y avait rien dans la cour», raconte sa directrice, Annie Lestage.

  • Pour consulter tous les textes de notre palmarès des cours d'école, cliquez ici.

«Je leur ai dit que c’est comme une maison neuve, le terrassement n’est pas toujours fait la première année, on évalue nos besoins avant de prendre des décisions trop rapidement», affirme-t-elle, bien consciente que sa cour faite en grande partie de terre battue est «vraiment laide». 

Des balançoires, des ballons-poires et un panier de basketball ont été installés par la suite. 

Une cour presque neuve à Québec, mais «vraiment laide»
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Mais un litige avec l’entrepreneur qui a construit l’école bloque les autres travaux d’aménagement prévus, comme l’installation de terrains de soccer synthétiques, puisque les trottoirs qui ceinturent l’école doivent être refaits. 

Des récrés structurées

Entre-temps, Mme Lestage a toutefois décidé de prendre les choses en main. 

Grâce à un partenariat avec le CIUSSS et l’organisme Kino-Québec, la cour a été divisée en zones de jeu et du matériel a été acheté pour occuper les élèves pendant les récrés: cordes à danser, cerceaux, boules de pétanque, washers et cloche-pied font maintenant partie du quotidien des élèves. 

«Ma cour n’est pas belle, mais elle est drôlement efficace», lance Mme Lestage. 

La directrice de l'école de la Myriade, Annie Lestage
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS
La directrice de l'école de la Myriade, Annie Lestage

L’ancienne éducatrice d’éducation physique Carole Carufel, qui s’est spécialisée au fil des ans dans l’organisation des cours d’école, le confirme: le matériel de jeu peut faire toute la différence dans des cours d’école moche et vide. 

«J’ai vu des cours d’école qui avaient l’air tristes, avec des structures de jeux âgés et beaucoup de gris. Mais lorsque les élèves sortaient, tous les élèves étaient occupés, jouaient, parlaient avec des amis», affirme-t-elle. 

Financement

À l’école de la Myriade, les résultats sont si concluants que l’équipe-école remet même en question l’installation éventuelle de modules de jeux dans la cour. 

D’autant plus que la Ville de Québec prévoit y aménager un parc urbain, qui sera situé juste derrière. Une entente avec l’administration municipale reste à définir. 

Une cour presque neuve à Québec, mais «vraiment laide»
PHOTO JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS

Le financement reste un «combat» de tous les instants, ajoute Mme Lestage. 

Une collecte de fonds a été organisée l’an passé grâce à la collaboration de plusieurs parents, ce qui permettra d’aménager, l’été prochain, des jardins dans le fond de la cour et une classe extérieure.

De la Myriade, Québec

  • Note obtenue dans notre évaluation: 40 %
  • Faits à signaler: Cour, et école récente, ouverture à la rentrée 2017. Grande cour principalement vide, malgré quelques balançoires et autres installations de jeu. Surface majoritairement en terre battue. Très peu de verdure.