/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Hélène Bourgeois Leclerc

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste ainsi que quelques photos souvenirs

Hélène Bourgeois Leclerc
Photo d'archives, Agence QMI Hélène Bourgeois Leclerc

Coup d'oeil sur cet article

La naïve Josée

Hélène Bourgeois Leclerc
Photo courtoisie, TVA

En 2003, il y a déjà 16 ans, la comédienne dans la peau de la naïve Josée Rivard épousait son amoureux de l’écran, l’infidèle Éric (Claude Legault) dans le téléroman Annie et ses hommes, qui fut l’un des grands succès de TVA. Ce rôle aux côtés de Guylaine Tremblay et Denis Bouchard, les adorés Annie et Hugo, valut à Hélène Bourgeois Leclerc plusieurs nominations.

Oh ! Dolorès

Hélène Bourgeois Leclerc
Photo d'archives

Dolorès dans toute sa splendeur, lors d’une visite libre sur le plateau de la série Les Bougon, c’est aussi ça la vie ! en 2004 à Radio-Canada. Un personnage qui permettait à Hélène Bourgeois Leclerc de montrer l’étendue de son talent, un rôle qu’elle adorait, même si au départ, ses parents la trouvaient un peu trop dénudée pour les besoins de la cause.

Premières entrevues

Hélène Bourgeois Leclerc
Photo d'archives

Lors d’une entrevue il y a 15 ans. Hélène Bourgeois Leclerc, âgée de 30 ans, alors connue pour son rôle dans Annie et ses hommes, avait aussi décroché le rôle ingrat de la marâtre dans le drame Aurore, de Luc Dionne qu’elle retrouvera douze ans plus tard avec District 31. Néanmoins, c’est grâce au personnage de la sulfureuse Dolorès dans Les Bougon que le grand public l’adoptera définitivement.

Un premier Tremblay

Hélène Bourgeois Leclerc
Photo d'archives

Souvenir récent, une performance magique, il y a deux ans, dans le théâtre musical de Michel Tremblay Demain matin, Montréal m’attend, mis en scène par René Richard Cyr. La comédienne et chanteuse relevait avec brio le difficile défi du rôle de Lola Lee, la chanteuse de cabaret sur le déclin, campé par Denise Filiatrault lors de la création du spectacle en 1970.

La marâtre

Hélène Bourgeois Leclerc
Photo d'archives

Avec Francine Ruel dans le drame Aurore, sorti en 2004, Hélène Bourgeois Leclerc incarne la marâtre qui martyrise sa belle-fille de 10 ans (Marianne Fortier). C’était le premier film de Luc Dionne, relatant l’histoire vraie de cette fillette morte tragiquement dans le Québec rural en 1920 et qui fit l’objet d’un autre film marquant sorti en 1952, La Petite Aurore, l’enfant martyre.


♦ Hélène Bourgeois Leclerc interprète le rôle de Tina, la directrice de l’École Marie-Labrecque, dans la nouvelle série Toute la vie. Une femme dévouée à ses pensionnaires, des adolescentes enceintes ou de très jeunes mamans qui tentent de poursuivre leurs études malgré leur condition et apprennent à devenir mères. Aux côtés de Roy Dupuis. Les mardis 20 h à Radio-Canada.


♦ La comédienne a récemment remporté le prix Gémeau du Meilleur premier rôle féminin dans une quotidienne, pour son personnage de la sergente-détective Isabelle Roy dans District 31, alors qu’elle quittait la série. 


♦ Hélène a animé, cet été à Canal Vie, la série Projection privée où elle partageait avec des personnalités l’expérience unique de regarder sur grand écran le film de leur vie personnelle. 


♦ La comédienne dévoilait il y a quelques jours avoir adopté un garçon québécois âgé de 4 ans qui vit avec elle et son conjoint depuis qu’il est bébé. Ils sont aussi parents d’une petite fille.