/misc
Navigation

Une intensité belle à voir

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Ceux qui sont allés se coucher de bonne heure hier soir voyant que le Canadien n’allait nulle part doivent le regretter pas à peu près.

Quel match, les amis! On croirait revivre le hockey des années 1980 avec du jeu ouvert et des chances de marquer à la tonne.

Le genre de match où Carey Price a excellé même s’il a alloué cinq buts.

Cette équipe n’est pas parfaite, on l’a constaté lors des deux premières périodes, mais côté caractère, je dois avoué que je suis pas mal impressionné.

L’agressivité de Drouin

Max Domi a repris le flambeau de cette intensité qu’il affichait l’an passé. Même Jonathan Drouin avait cette attitude agressive qui a le pouvoir de créer des remontées qui semblent improbables. À un certain moment, il a raté une mise en échec mais arrivait avec tellement de vitesse que c’est Renaud Lavoie de TVA Sports, debout au milieu des bancs des deux équipes, qui a reçu le coup.

C’est comme ça qu’il doit jouer, Drouin. Le couteau entre les dents.

Comme ce Domi qui en a à revendre, du chien. Quand Kasperi Kapapen a reçu sa pénalité après cette crampe au cerveau qui lui a fait lancer son bâton brisé sur Jeff Petry, Domi a lancé cette remarque à l’attaquant des Leafs: «Attaboy Kapanen, you f... idiot!»

Julien a vu juste

Cela dit, Claude Julien a beaucoup de travail à faire pour améliorer les sorties de zone, il doit enseigner à ses jeunes joueurs, les Cale Fleury et Nick Suzuki, comment se comporter dans un circuit aussi rapide que la LNH.

Julien a visé juste en modifiant ses trios en troisième période.

«On ne jouait pas du bon hockey, on créait beaucoup de revirements en début de match, mais a trouvé le moyen de revenir, a indiqué le pilote. Ce n’est pas la plus belle victoire mais c’est une victoire importante.»

Et comment. Le genre de victoire qui leur permet maintenant de se dire, quand ça ira mal: on peut revenir.

Ils l’ont fait de belle façon contre un club qui aspire à la coupe Stanley.

Deux matchs seulement mais le Canadien a montré du caractère chaque fois, en Caroline et à Toronto.

Ça regarde bien pour la suite des choses.

Les séries? C’est encore très loin tout ça, on aura l’occasion de s’en reparler...