/auto/finance
Navigation

Le débosselage sans peinture, comment ça marche?

Backside of silver car get damaged by accident
PiyawatNandeenoparit - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Invité à l’émission Le Guide de l’auto animée par Antoine Joubert et Germain Goyer sur QUB Radio, Luc Nicholas a décortiqué le principe du débosselage sans peinture.  

 

À LIRE AUSSI: Une voiture électrique, ça s’entretient comment?  

À LIRE AUSSI: La fin approche pour l’Autodrome St-Eustache  

 

Celui qui est à la tête de l’entreprise Bossolution explique que cette technique qui présente des avantages autant économiques qu’environnementaux peut s’appliquer «autant pour un petit coup de porte d’un demi-pouce que de la grosseur d’un ballon de plage». 

Suite à de la grêle, le débosselage sans peinture peut également être envisagé, car il évite de remplacer plusieurs panneaux de carrosserie et de les peinturer ensuite. M. Nicholas raconte à cet effet que «dernièrement, on a fait un RAV4, j’ai passé deux jours et demi dessus. Il était solidement magané. Juste sur le toit, on parlait à peu près de 400-450 bosses minimum.» 

Au cours de cette émission, les animateurs ont aussi échangé sur la mise à jour incomplète du Toyota C-HR, de la grève chez General Motors, des stratagèmes des concessionnaires pour vendre toujours plus de véhicules. Ils livrent également leurs impressions sur les Cadillac XT6 et Mercedes-Benz GLE récemment conduits. 

Ne manquez pas Le Guide de l’auto tous les samedis à 10 h sur QUB Radio.