/news/transports
Navigation

Voie de circulation fermée: le maire d’Asbestos à bout de patience

Coup d'oeil sur cet article

Une voie de circulation à l’entrée de la ville d’Asbestos est fermée depuis trois mois parce que des résidus d’asphalte contenant de l’amiante ont été laissés sur la chaussée par le ministère des Transports. Le maire de la municipalité est à bout de patience.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a effectué des travaux sur la route 255 à Asbestos, au mois de juillet dernier, a rappelé TVA Nouvelles, lundi. Comme une présence d’amiante a été détectée dans le vieil asphalte qui venait d’être retiré, le ministère a emballé les matériaux dans une toile et laissé le tout sur la chaussée.

Trois mois plus tard, l’asphalte est toujours sur place, et la circulation est bloquée sur une voie à l’entrée de la ville.

«C’est inadmissible, dit le maire Hugues Grimard. Je me demande si, à Sherbrooke ou à Drummondville, on aurait laissé ça là pendant des mois à l’entrée de la ville.»

Le ministère des Transports explique les délais par le fait qu’il a dû faire un appel d’offres pour embaucher une compagnie spécialisée qui se chargera d’aller récupérer les matériaux.

«L’appel d’offres est clos. Le ministère étudie les soumissions et octroiera le contrat dans les prochaines semaines», mentionne la porte-parole du MTQ en Estrie, Nomba Danielle. La valeur du contrat avoisine les 60 000$.