/finance/business
Navigation

C’est la fin pour Bijoux Caroline Néron

C’est la fin pour Bijoux Caroline Néron
Jocelyn Malette

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la fermeture de ses boutiques physiques annoncée il y a quelques mois pour se concentrer sur la vente en ligne, Caroline Néron n’aura finalement pas pu sauver son entreprise de bijoux et a dû se résoudre à mettre la clé sous la porte.

Mme Néron a annoncé, mardi en fin d’après-midi, que le site internet de Bijoux Caroline Néron sera définitivement fermé à minuit. Toutes les commandes passées d’ici là seront honorées, a-t-elle assuré.

«J’ai sincèrement cru qu’avec la restructuration et en travaillant fort, on pouvait continuer les opérations. Nous avons été incapables de nous entendre avec les bailleurs, et la crise dans le marché de la vente au détail nous a finalement vaincus», a expliqué la femme d’affaires par communiqué.

Caroline Néron avait déjà annoncé qu’elle comptait fermer tous ses magasins en raison des baux trop élevés dans les centres commerciaux, pour recentrer ses opérations sur le commerce en ligne.

L’entreprise de l’ex-dragonne s’était placée sous la protection de la Loi sur la faillite en janvier dernier. Elle avait toutefois pu repartir en affaires grâce à une entente survenue avec ses créanciers, dont Revenu Québec et l’Agence du revenu du Canada, en mai dernier.

Cette entente et la restructuration en cours n’auront finalement pas suffi à sauver Bijoux Caroline Néron.

«Je suis fière de tout ce que j’ai accompli. Je l’ai déjà dit, les échecs font partie du parcours de vie et j’en ressors définitivement grandie sur le plan tant personnel que professionnel. Maintenant, je commence un nouveau chapitre. Le deuil n’est pas terminé, mais comme l’entrepreneur n’est jamais battu, j’ai confiance en l’avenir», a commenté la présidente de l’entreprise.

Bijoux Caroline Néron avait été fondée en 2014. L’entreprise offrait notamment des bijoux pour hommes et femmes, et des sacs à main.