/24m
Navigation

Dear Criminals: Un spectacle orchestral

Dear Criminals: Un spectacle orchestral
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe montréalais Dear Criminals présentera à partir de mercredi une série de spectacles lors desquels le trio sera accompagné sur scène d’un véritable orchestre de chambre

«On voulait se faire plaisir, c’est un cadeau qu’on se fait», a expliqué d’emblée Charles Lavoie, chanteur et guitariste du groupe.

La formation Dear Criminals présentera du 9 au 11 octobre, à l’Amphithéâtre du Gesù, un spectacle symphonique à travers lequel un orchestre de chambre de 14 musiciens se joindra au trio, également accompagné d’un bassiste et d’un percussionniste pour l’occasion.

«Ce sont des "tounes" qu’on avait envie de faire et qui se prêtaient bien aux arrangements. Certaines en trio, certaines en "band", certaines avec orchestre, parce que tout n’est pas en orchestre non plus. Il y a un jeu dans tout ça, à travers le concert», a poursuivi le chanteur.

Dear Criminals: Un spectacle orchestral
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

«Pour le dernier album, "Lullaby", on est revenu à quelque chose de très petit et de très intime, mais dans notre avant-dernier, intitulé "Fatale", on a vraiment "pété une coche" avec un quatuor à cordes, un drummer, un bassiste, et on s’est rendu compte que ces pièces-là se jouaient mal en trio. Et donc, on s’était promis de refaire un gros "show", avec davantage de musiciens, et puis bon, de fil en aiguille, on a rajouté de plus en plus de monde dans le projet», a expliqué Vincent Legault, claviériste et arrangeur du groupe.

Dear Criminals: Un spectacle orchestral
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Défis

Si multiplier les musiciens pour un spectacle peut se révéler hautement prometteur au niveau des nombreux arrangements qui deviennent soudainement possibles, le projet recèle tout de même quelques difficultés.

«Je n’avais pas de cheveux blancs il y a deux mois, a lancé à la blague le claviériste. C’est certain qu’il y a un gros travail d’écriture en amont pour que tout fonctionne. On n’a pas beaucoup de temps non plus pour mettre en place tous les morceaux du casse-tête.»

«Un des grands défis aussi, pour nous autres, c’est de rester concentré sur ce qu’on peut contrôler réellement un soir de "show", a ajouté Frannie Holder, chanteuse et troisième membre du trio. Au-delà de juste essayer que tous les morceaux du casse-tête s’emboîtent les uns dans les autres, il faut aussi se concentrer sur le fait qu’on a à livrer un "show", simplement, sans toujours être préoccupé par ce qui se passe en arrière de nous.»

Dear Criminals: Un spectacle orchestral
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Malgré tout, pour le groupe qui cumule maintenant huit EP et un album depuis ses débuts en 2013, les avantages de la formule dépassent bien largement les difficultés rencontrées.

«Il y a quelque chose de massif derrière toi qui fait en sorte que, en tant que chanteuse, ça donne une plus grande liberté, comme si tu pouvais t’assoir sur l’orchestre», a expliqué Frannie Holder.

«Tu peux te laisser bercer», a résumé Vincent Langlois.