/qubradio
Navigation

Maternelles 4 ans: Marwah Rizqy se défend de faire de l'obstruction

Education

Marwah Rizqy, députée libérale de Saint-Laurent
PHOTO D'ARCHIVES Simon Clark/Agence QMI Marwah Rizqy, députée libérale de Saint-Laurent

Coup d'oeil sur cet article

Accusée par le ministre de l'Éducation de faire de l'obstruction à son projet de loi sur les maternelles 4 ans qui est à l'étude en commission parlementaire, la députée libérale Marwah Rizqy rétorque que le ministre improvise.

«Ça, c'est seulement selon le ministre Roberge, le ministre de l'Improvisation», a répliqué Marwah Rizqy, mardi, en entrevue à Là-haut sur la colline à QUB radio.  

 

Elle rappelle que le projet de loi sur les maternelles 4 ans est «le projet numéro un du gouvernement de la CAQ» et qu'il faisait partie de ses principales promesses électorales, mais que le ministre «arrive en commission sans avoir fait ses devoirs.»

«La seule chose qu'on demande, c'est un plan de déploiement des maternelles 4 ans avec un cadre financier qui tient la route, a dit la députée et critique libérale en matière d'éducation. Maintenant, on fait face à un dérapage financier et une explosion de coûts.»

ÉCOUTEZ Marwah Rizqy à Là-haut sur la colline à QUB radio: 

 

Mme Rizqy reproche au ministre de rediriger «la très grande majorité des enfants [et des éducatrices des CPE] vers les maternelles 4 ans.»

Elle estime que ce sont les «20 000 enfants qui n'ont pas de service» qui devraient être priorisés par le nouveau projet de loi.

«Au fond, c'est un changement de structure à coup de milliards de dollars», a-t-elle déploré.

«Nous, les partis d'opposition, on n'a pas l'intention de tourner les coins ronds parce qu'il [le ministre] a une commande impossible à réaliser», a-t-elle ajouté.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions