/news/society
Navigation

[PHOTOS] Quelques dizaines d’arrestations à une manifestation d’Extinction Rebellion Québec

Coup d'oeil sur cet article

Quelques dizaines de manifestants du groupe Extinction Rebellion Québec ont été arrêtés, mardi soir, après s’être étendus sur le boulevard René-Lévesque.

• À lire aussi: Des militants grimpent sur le pont Jacques-Cartier et forcent sa fermeture

• À lire aussi: Extinction Rebellion Québec estime que son coup d’éclat est justifié

La police procédait toujours aux arrestations d’une trentaine de manifestants vers 22 h, plus d’une demi-heure après le début de l’opération. 

Le tout se déroulait dans le calme, les manifestants n’offrant aucune résistance aux policiers, a confirmé un porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Aucun méfait n’a été signalé par le SPVM.

Les militants écologistes étaient partis de la place du Canada, vers 16 h, pour aller marcher sur le boulevard René-Lévesque Ouest. Après avoir reçu l’ordre des policiers de dévier leur trajectoire, ils ont plutôt choisi de demeurer stationnés sur cette artère du centre-ville, causant une importante congestion.

Un groupe de musique s’est même installé en pleine rue, au milieu des manifestants.

L’événement s’est déroulé sous haute surveillance policière.

L’instigateur du Pacte pour la transition et metteur en scène Dominic Champagne a défendu ce type d’action de désobéissance civile. «Que ceux qui pensent que ce ne sont pas de bons moyens nous proposent quoi faire, qu’ils nous fassent la preuve qu’on a tort présentement de s’inquiéter de ce que la science nous dit», a affirmé le militant écologiste, présent lors de la manifestation.

Il s’agissait du second coup d’éclat de la journée pour l’organisation environnementaliste. Plus tôt mardi matin, des militants avaient déjà perturbé la circulation pendant de longues heures après être montés sur la structure du pont Jacques-Cartier.

Ils réclament des actions pour lutter contre les changements climatiques.