/news/transports
Navigation

Les politiciens dénoncent l’action du pont Jacques-Cartier sauf les députés de QS

Les politiciens dénoncent l’action du pont Jacques-Cartier sauf les députés de QS
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Lié indirectement à l’une des militantes impliquées, Québec solidaire est le seul parti à s’être abstenu de condamner l’action d’Extinction Rebellion qui a forcé la fermeture complète du pont Jacques-Cartier, causant un bouchon monstre.

« Bien non, je ne dénonce pas. À ma connaissance, c’est des gestes pacifiques, des gestes non violents », a indiqué la co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, lors d’un point de presse qui avait lieu à l’Assemblée nationale pendant que des milliers d’automobilistes étaient toujours pris dans un bouchon monstre, à Montréal.

Admettant que ce coup d’éclat « dérange », Manon Massé a toutefois soutenu qu’il s’agissait d’un bien moindre mal en comparaison aux effets des bouleversements climatiques.

« Ça ne dérange pas autant qu’une période d’inondation qui, pendant des semaines, des mois, oblige les gens à se déplacer de la maison. Ça ne dérange pas autant que lorsque le réchauffement de la planète a des impacts, par exemple, sur l’autoroute 132 pour se rendre en Gaspésie », a-t-elle indiqué.

« Une bonne amie »

En fin de journée, le député solidaire d’Hochelaga-Maisonneuve, Alexandre Leduc, a avoué que l’une des trois personnes arrêtées, Chantal Poulin, « est une bonne amie » qui a été « très impliquée » dans sa dernière campagne électorale.

« Elle avait un rôle à temps plein dans le comité électoral dans Hochelaga-Maisonneuve, a révélé M. Leduc, tout en dissociant son parti de cette façon de faire. Je n’étais pas du tout au courant que c’était prévu aujourd’hui, cette action-là. »

Il dit avoir appris la nouvelle en même temps que tout le monde, en apercevant son amie dans la vidéo qui a été diffusée sur les réseaux sociaux, en direct du sommet de la structure du pont.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Condamnant ce coup d’éclat, le premier ministre François Legault, y est allé d’une pointe envers Québec solidaire.

« Est-ce surprenant que Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé appuient ce genre d’activité qui nuit à l’activité régulière des Montréalais », a-t-il soulevé.

Certains protestataires d’Extinction Rebellion s’étaient installés des tentes durant une manifestation du même groupe, sur un pont de Paris.
Photo AFP
Certains protestataires d’Extinction Rebellion s’étaient installés des tentes durant une manifestation du même groupe, sur un pont de Paris.

En otage

« Je déplore fortement qu’on ait pris les automobilistes en otage ce matin. Il y a d’autres moyens de manifester sans empêcher les automobilistes de pouvoir circuler », a indiqué à son tour le ministre des Transports, François Bonnardel.

Le ministre de l’Environnement, Benoit Charette, a qualifié le geste de « contre-productif ».

Les politiciens dénoncent l’action du pont Jacques-Cartier sauf les députés de QS
Photo Agence QMI, Pascal Girard

« En fait, celles et ceux qui posent des gestes de cette nature-là, à mon sens, démobilisent bien plus les gens qu’ils ne les mobilisent, a-t-il indiqué. Monsieur et Madame tout le monde, les citoyens, souhaitent faire leur part, oui, mais pas se sentir pris en otage comme ç’a été le cas ce matin. »

– Avec Vincent Larin, Agence QMI