/sports/opinion/columnists
Navigation

Quand David bat Goliath

Coup d'oeil sur cet article

Suivez-vous les séries éliminatoires du baseball majeur ? Moi si. J’aime bien les Astros de Houston, mais c’est avec une certaine satisfaction que je les ai vu se faire malmener par les Rays de Tampa Bay, hier.

Pourquoi ? Parce que je ne déteste pas que les négligés fassent le barbe aux favoris. Et cette série entre les Rays et les Astros a les allures d’un combat entre David et Goliath.

Les Rays ont fait tomber les Astros avec quatre circuits dans une victoire de 10 à 3. Trois de ces quatre circuits ont été frappés aux dépens du lanceur partant Zack Greinke, dont la valeur globale du contrat de six ans (205,6 M$), qu’il avait signé avec les Diamondbacks de l’Arizona en 2016, fait plus de trois fois la masse salariale des Rays (63 143 722 M$).

Greinke, dont le salaire s’élevait à 34,5 millions $ cette année, a été sorti du match après seulement trois manches et deux tiers. Il a accordé six points mérités sur cinq coups sûrs. Son vis-à-vis Charlie Morton, qui avait aidé les Astros à remporter leur première Série mondiale en 2017, a obtenu la victoire.

Plus de 32 000 spectateurs

On avait hâte de voir combien de gens se présenteraient au Tropicana Field pour cette rencontre. Le sommaire officiel fait état d’une foule de 32 251 spectateurs, ce qui n’est pas si mal considérant les faibles assistances aux matchs locaux des Rays en saison régulière.

Le prix des billets varie entre 45 $ et 271 $ l’unité sur le site officiel des Rays, qui ont terminé 29es et avant-derniers au chapitre des assistances en saison régulière avec une moyenne de 14 734 spectateurs.

Il ne faut pas s’attendre à ce que les Rays éliminent les Astros, mais ils auront au moins fait passer une belle journée aux gens qui continuent à les encourager. Une deuxième victoire aujourd’hui serait encore mieux.

Mes prédictions : finale entre les Astros et les Yankees en série de championnat de la Ligue américaine et un affrontement entre les Dodgers et les Cardinals en série de championnat de la Ligue nationale. Si les Dodgers ne remportent pas la Série mondiale cette année, ils ne la gagneront pas de sitôt.