/24m
Navigation

Trik Truk : le jeu d’évasion qui s’évade de la ville

Trik Truk : le jeu d’évasion qui s’évade de la ville
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs dizaines de jeux d’évasion ont pignon sur rue à Montréal. Mais voici qu’une marque s’arrache à la tyrannie de l’adresse fixe. Les remorques-salles-de-jeux de Trik Truk multiplient les tournées du Québec en poussant jusqu’au Saguenay et en Gaspésie avec d’occasionnelles percées en Ontario.

Depuis mai 2017, les «vans de jeux» de Trik Truk ont parcouru quelque 12 350 kilomètres. Habituée des grandes entreprises où elle campe ses jeux de renforcement d’équipe dans les stationnements à l’intention des employés, la compagnie fait jouer plusieurs centaines de gens sur place.

  • ÉCOUTEZ la chronique de Louis-Philippe Messier à QUB Radio:

«L’organisme Carboneutre nous a joints pour nous dire que notre cas est spécial puisque si nous nous rendons vers les gens au lieu de les faire tous venir à nous par centaines en voiture, on se trouve potentiellement à réduire les émissions polluantes», raconte Dominique Gauthier, le fondateur.

Bref, le concept est peut-être... carbonégatif ! Ça reste à déterminer. «Nous traitons avec Carboneutre pour savoir combien d’arbres planter pour compenser nos émissions», dit M. Gauthier.

Trik Truk : le jeu d’évasion qui s’évade de la ville
Photo courtoisie

Casaniers

Cet ancien de Moment Factory et du Cirque Éloize a conçu son projet après d’être rendu compte que les Québécois sortent de moins en moins. «Avec le goût pour la bonne cuisine chez soi et la popularisation des cinémas maison, il faut aller cueillir les gens dans les lieux où ils sortent déjà massivement, comme les festivals et les fêtes municipales», explique M. Gauthier.

Alors que dans les grandes foires populaires les jeux pour enfants sont innombrables, il n’y avait à peu près rien, spécifiquement, pour les adultes. Au Festival western de Saint-Tite ou au Festival de montgolfières de Gatineau, l’équipe de Trik Truk enfile les journées de quatorze heures.

Ovide Plouffe

Dimanche dans le Vieux-Montréal, Trik Truk lançait officiellement sa remorque appelée Vol QC-322. Le joueur doit prévenir l’explosion d’une bombe. Ce jeu s’inspire de la première tragédie aérienne criminelle du Québec à Sault-au-Cochon en septembre 1949, celle-là même dont le personnage d’Ovide Plouffe se fait accuser dans l’œuvre de Roger Lemelin...

«Notre gros camion de 53 pieds roule depuis trois ans compte cinq salles de jeux différentes et notre remorque Vol QC-322 comporte trois salles», dit Gauthier. D’ici la fin du mois, une remorque Sherlock Holmes, où l’on a reproduit l’intérieur d’un train de la fin du 19e siècle, comportera quatre salles de jeux. Lorsque ces trois camions se gareront ensemble quelque part, Trik Truk pourra atteindre un roulement d’environ 100 joueurs par heure.

Le compte Facebook «Trik Truk - Concepts immersifs» détaille chaque mois les activités accessibles au grand public dans divers coins du Québec.