/elections
Navigation

Gouvernement minoritaire: Jagmeet Singh dit non à un appui des conservateurs

Gouvernement minoritaire: Jagmeet Singh dit non à un appui des conservateurs
AFP

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Le chef néodémocrate Jagmeet Singh a opposé mercredi une fin de non-recevoir à tout appui de sa formation politique à un gouvernement minoritaire conservateur.

«On va s’assurer que le gouvernement tombe. C’est notre engagement de ne jamais aider [Andrew] Scheer à créer un gouvernement conservateur si les Canadiens choisissent un gouvernement minoritaire», a dit M. Singh en marge d’un discours prononcé au congrès bisannuel du Syndicat canadien de la fonction publique, à Montréal.

Par ailleurs, il a continué à tirer à boulets rouges sur le bilan du Parti libéral de Justin Trudeau, qu’il accuse d’avoir choisi les puissantes entreprises au détriment des gens ordinaires et des familles.

«Les plus riches savent que les conservateurs et les libéraux vont travailler pour eux», a-t-il dit, ajoutant que «les verts ne sont pas les amis des travailleurs».

Les propos de M. Singh ont d’ailleurs été dénoncés par Elizabeth May du Parti vert, «Les remarques de M. Singh sont scandaleuses, a-t-elle dit. L'appui du Parti vert au mouvement syndical a toujours été inébranlable et constitue un élément central de notre plan pour l'avenir du Canada.»

Jagmeet Singh s’est aussi fait demander pourquoi il n’avait pas critiqué mercredi le Bloc québécois et semblait ignorer la formation souverainiste. Le chef néodémocrate a expliqué, sans nommer le Bloc, que sa formation voulait un partenariat entre les progressistes du Canada et ceux du Québec pour avoir un meilleur avenir, parlant d’un «contraste clair» avec les autres formations politiques.