/sports/football
Navigation

Une tache à effacer pour la défensive

Les joueurs de Glen Constantin veulent connaître un meilleur début de rencontre face à McGill

Maxym Lavallée a encore sur le cœur la prestation de la défensive lors du premier match contre McGill.
Photo Stevens Leblanc Maxym Lavallée a encore sur le cœur la prestation de la défensive lors du premier match contre McGill.

Coup d'oeil sur cet article

L’attaque aérienne de McGill a causé des ennuis au Rouge et Or de l’Université Laval lors du match aller entre les deux équipes.

McGill avait marqué un touché dès sa première série offensive en misant sur la passe et avait ajouté un 2e majeur avant la fin du premier quart dans une défaite de 37 à 17 le 22 septembre. Les deux formations se retrouveront, samedi, au stade Percival-Molson.

« On a encore cette performance sur le cœur, a mentionné le demi défensif Maxym Lavallée. On avait été surpris en début de match et nous allons arriver mieux préparés et on va jouer fort. On ne le connaissait pas et on a réalisé que Jean Bidaux était un excellent athlète. Il possède un bon gabarit et une bonne vitesse. Il faudra lui porter attention. En début de semaine, Marc [Fortier] nous a parlé de montrer que nous avons la meilleure unité défensive. »

L’ailier rapproché français avait notamment capté une passe de 35 verges pour paver la voie au premier touché du match, réussi par Pearce Dumay. McGill avait récolté 246 verges par la passe.

« Dumay est très, très rapide et McGill veut lui mettre le ballon dans les mains, a souligné Lavallée. McGill distribue bien le ballon. »

Premier départ cette année

Utilisé dans la formation à sept demis défensifs depuis quelques parties, Souleymane Karamoko avait fait sentir sa présence lors du match contre McGill en réussissant un sac. « C’était mon premier sac depuis que je joue au football et j’étais surpris de me retrouver dans le champ-arrière, a raconté le demi défensif français. J’étais vraiment content. »

Si la tendance se maintient, Karamoko verra plus d’action, samedi. Il s’entraîne avec le premier groupe depuis le début de la semaine alors que le vétéran Nicolas Viens se retrouve comme 7e demi défensif.

« Il y a beaucoup de compétition à Laval et il faut travailler fort pour faire sa place, a mentionné celui dont le seul départ en carrière est survenu à Concordia l’an dernier. J’espère que ça va rester comme ça. L’an dernier, je voulais être partant dès ma première saison, mais j’ai réalisé avec le recul que je n’étais pas prêt. Je connais maintenant mieux le cahier de jeux, ce qui me donne confiance. J’ai aussi connu de bons entraînements.

« On veut mieux faire que lors du premier match contre McGill, d’ajouter le demi défensif de 6 pi 1 po et 195 livres qui a disputé deux saisons dans l’uniforme des Filons de Thetford Mines. On avait accordé beaucoup de verges par la passe et on a apporté des corrections. »

Très athlétique, Karamoko est un élément important du Rouge et Or sur les unités spéciales. « J’aime vraiment ça descendre sur le botté d’envoi, a-t-il mentionné avec son plus beau sourire. J’aime frapper du monde. Ça enlève du stress en début de match de descendre sur le botté d’envoi. »

Un nouveau receveur pas si nouveau

Le Rouge et Or compte un nouveau receveur à l’entraînement depuis le début de la semaine.

Amani Murura Malinda s’entraîne avec le groupe de receveurs depuis mardi. Utilisé comme demi de coin l’an dernier à sa première campagne, il avait vu de l’action uniquement comme retourneur sur les bottés d’envoi.

« Lundi, Justin [Éthier] et Marc [Fortier] m’ont proposé de faire le changement et j’ai rapidement accepté, a-t-il raconté. Dans les rangs scolaires à Du Phare, je jouais comme receveur. J’ai aussi disputé une saison comme receveur à ma première année dans les rangs collégiaux avec les Condors de Beauce-Appalaches avant de faire la transition comme demi défensif. Ce n’est pas seulement un essai. Je vais poursuivre comme receveur. J’étais rouillé, mardi, à mon premier entraînement parce que ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de changements de direction ou couru en ligne droite. »

Utilisé comme retourneur l’an dernier, Malinda n’a pas disputé un match cette année. « C’est difficile de jouer à Laval, mais tu dois continuer de travailler pour être prêt quand ton numéro va sortir, a-t-il mentionné. Au début, c’était difficile à accepter, mais tu dois penser à l’équipe. Pour les retours sur les bottés d’envoi, on verra demain [aujourd’hui] qui sera le partant. »

Prendre le temps

Utilisé comme retourneur sur les bottés d’envoi depuis la partie à Concordia, le porteur de ballon Luca Perrier ratera la rencontre contre McGill ayant subi une commotion cérébrale, dimanche, face aux Stingers.

Justin Éthier veut prendre le temps avant d’évaluer les chances de Malinda. « Il possède de bonnes habiletés et il est enthousiaste à l’idée de relever ce défi, a précisé le coordonnateur offensif lavallois. Compte tenu de la profondeur à la position de demi de coin, on a jasé de la situation. On verra comment ça va aller. »