/investigations
Navigation

Voyage de rêve aux frais d’un entrepreneur

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien maire de Terrebonne Jean-Marc Robitaille et son chef de cabinet Daniel Bélec ont participé en 2003 à un voyage toutes dépenses payées en compagnie d’entrepreneurs et de fonctionnaires dans une pourvoirie considérée comme un véritable paradis des pêcheurs dans le nord du Québec.

C’est ce qu’a raconté hier l’ancien directeur de l’ingénierie à la Ville de Terrebonne, Marc Bouchard, au deuxième jour du procès pour corruption et abus de confiance de l’ex-maire déchu.

« J’ai rien payé. J’étais un invité », a relaté M. Bouchard à propos de ce voyage d’une semaine.

Il a précisé qu’à sa connaissance, toutes les dépenses du voyage avaient été payées par André de Maisonneuve, patron de la firme BPR Triax.

« C’était connu »

Selon le témoin, M. de Maisonneuve jouissait d’une directive non écrite selon laquelle sa firme devait être choisie exclusivement pour les appels d’offres sur invitation sur le territoire de l’ancienne Ville de Terrebonne (avant les fusions de 2001). Ces appels d’offres concernaient les contrats entre 25 000 $ et 100 000 $.

« C’était connu », a indiqué M. Bouchard. BPR Triax profitait d’une partie du territoire de Terrebonne et LBHA de Jean Leroux, d’une autre, selon lui.

Deux vols en avion, dont un dans un appareil de brousse Beaver, ont été nécessaires pour se rendre à la pourvoirie située à la rivière Delay, en 2003, a relaté M. Bouchard.

Rivière à saumon

Selon le site internet de la pourvoirie, ce cours d’eau est « une des rivières à saumon les plus productives au Québec ».

« Des prises de saumon de plus de 18 lb sont [...] assez fréquentes », est-il indiqué.

M. Bouchard a reconnu avoir personnellement reçu d’autres cadeaux de la part d’entrepreneurs dans les années 2000, et que cela faisait partie des mœurs de l’époque.