/sports/hockey/canadien
Navigation

Une fête inexistante

Le Canadien s’incline 4 à 2 devant les Red Wings à son match inaugural local

Coup d'oeil sur cet article

Il n’y a pas eu de magie lors de la cérémonie d’avant-match. La passation du flambeau, de petits applaudissements, et c’est tout. Sur la glace, le Canadien a offert une prestation aussi terne.

Après trois matchs endiablés à l’étranger, mais aussi ponctués de nombreuses erreurs, le CH a trébuché 4 à 2 contre les Red Wings jeudi, lors du match inaugural au Centre Bell.

C’est vrai que « le Detroit », comme on disait à une autre époque, a quelques bons éléments avec les Anthony Mantha, Dylan Larkin, Tyler Bertuzzi et Andreas Athanasiou. Mais on ne parle quand même pas d’une machine de hockey.

Mauvaise transition

Le Tricolore a provoqué son propre malheur en offrant du jeu sans conviction dans son propre territoire, avec une mauvaise relance et une transition inadéquate en zone centrale.

« Ils fermaient rapidement le jeu, mais nous cherchons encore notre zone de confort dans notre territoire », a noté le défenseur Jeff Petry.

« Défensivement, nous devrons corriger quelques éléments. Nous n’avons toujours pas montré notre bon visage après quatre matchs. Il y a eu quelques étincelles, mais nous ne maintenons pas la cadence pendant trois périodes. »

À la ligne bleue, le duo de Mike Reilly et Christian Folin n’a rien fait pour maintenir la confiance de Claude Julien. Victor Mete, qui jouait de nouveau en compagnie du capitaine Shea Weber, a aussi perdu plusieurs batailles.

Le même trio

Auteur de deux buts la veille à Buffalo, Joel Armia a encore une fois marqué. Le gros ailier finlandais a décoché un puissant tir des poignets pour battre de vitesse Jonathan Bernier. Le trio de Jesperi Kotkaniemi, au centre de Drouin et d’Armia, a été le plus menaçant.

Si cette unité connaît un départ prometteur, Julien aura besoin d’une meilleure contribution de ses deux premiers trios.

Ce qu’on a remarqué...

La valse des ailiers gauches

Claude Julien le disait avant le match, il cherche encore les bonnes combinaisons pour ses trios. En deuxième période, face aux Wings, Julien a placé Tomas Tatar à la gauche de Max Domi et de Nick Suzuki, alors qu’Artturi Lehkonen s’est retrouvé avec Phillip Danault et Brendan Gallagher. À l’image des derniers matchs, Suzuki a toutefois perdu sa place au sein du deuxième trio dans les dernières minutes de la rencontre. L’Ontarien a perdu des plumes en regardant du banc des punitions le troisième but des visiteurs, celui de Mantha.

Encore Reilly et Folin

Le Canadien a misé sur les six mêmes défenseurs qu’au match précédent à Buffalo. Mike Reilly et Christian Folin ont passé une grande partie de la soirée dans leur territoire. À moins d’une surprise, Brett Kulak et Cale Fleury regagneront bientôt leur place.

Des cérémonies froides

Le CH a recyclé le flambeau lors de la présentation des joueurs pour cette ouverture locale. Si le concept a déjà enflammé le Centre Bell, ce n’était plus le cas. Carey Price, encore lui, a reçu la plus chaleureuse ovation. Jonathan Drouin et Brendan Gallagher ont aussi eu droit à un bel accueil. Mais ce n’était rien pour faire trembler l’édifice. Les petits chanteurs de Laval méritent la première étoile de cette cérémonie.

+
Drouin
Jonathan Drouin a obtenu une passe, il a décoché cinq tirs et il a encore joué avec coeur. Un autre bon match en compagnie de Jesperi Kotkaniemi.
-
Lehkonen
Artturi Lehkonen a toujours une place au sein de l’un des deux premiers trios, mais il n’a absolument rien généré sur le plan offensif. Il était invisible.
4
2
Première période
1-Det: Darren Helm (1) (de la Rose, DeKeyser)13:33 2-Mon: Joel Armia (3) (Drouin, Danault)19:07 3-Det: Tyler Bertuzzi (3) (Larkin, DeKeyser)19:37
Punitions: Aucune punition.
Deuxième période
4-Mon: Max Domi (2) (Tatar, Petry)AN-4:34 5-Det: Anthony Mantha (6) (Cholowski, Hirose)AN-15:38
Punitions: Mantha (Det) 2:57, Nemeth (Det) 5:16, Suzuki (Mon) 14:22.
Troisième période
6-Det: Luke Glendening (2) (Filppula)FD-19:02
Punitions: Folin (Mon) 2:25, Mantha (Det) 19:34.
Tirs au but
Detroit 15 - 13 - 9 - 34 Montréal 12 - 11 - 9 - 35
Gardiens:
Det: Jonathan Bernier (G, 2-0-0). Mon: Carey Price (P, 1-1-1).
Avantages numériques:
Det: 1 en 2, Mon: 1 en 3
Arbitres:
Wes McCauley, Corey Syvret.
Juges de lignes:
David Brisebois, Pierre Racicot.
ASSISTANCE:
21 302.
Anthony Mantha
Joel Armia
★★
Jonathan Bernier
★★★