/24m
Navigation

L'oratoire Saint-Joseph a besoin d’un million $ du public pour finir ses travaux

L'oratoire Saint-Joseph a besoin d’un million $ du public pour finir ses travaux
GUILLAUME CYR/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les travaux majeurs d’aménagement de l’oratoire Saint-Joseph vont bon train, mais le sanctuaire a besoin d’un million $ du public pour les terminer.

La Fondation de l’oratoire Saint-Joseph a jusqu’à présent récolté 14 millions $, grâce à plusieurs congrégations et philanthropes, mais il manque un million $, a expliqué le président du conseil d’administration de la Fondation, Pierre Piché, en conférence de presse, jeudi.

«On veut donner la chance au grand public de contribuer à cet emblème de Montréal», a-t-il dit.

Le montant total visé de 15 millions $ ne comprend pas l’aide des gouvernements provincial et fédéral, ainsi que l’argent débloqué par la Ville de Montréal. En tout, 77,8 millions $ seront dépensés pour cette initiative.

Spectacle et campagne publicitaire

La Fondation de l’oratoire a donc dévoilé sa campagne publicitaire afin d’encourager le public à offrir des dons.

Le 24 octobre prochain, l’oratoire offrira le concert gratuit «Si l’Oratoire m’était conté», animé par le comédien et porte-parole Jean-François Porlier, qui synthétisera les 115 ans d’archive de la basilique Saint-Joseph en musique, images et paroles. Il espère ainsi amasser des dons lors de cet événement.

Ayant pour thème le ciel, cette campagne publicitaire se déclinera sur plusieurs plateformes, comme des panneaux publicitaires, des banderoles ainsi que sur internet.

Travaux majeurs

Le président du conseil d’administration de la Fondation de l’oratoire Saint-Joseph a assuré que les travaux qui visent à aménager un bâtiment d’accueil écoénergétique et un accès pour une plateforme d’observation en haut de la vaste coupole sont bien avancés.

«Ce sera une véritable mise à niveau, une arrivée de la modernité», a affirmé Pierre Piché.

Le Père Claude Grou, recteur de l’oratoire Saint-Joseph, a souligné que l’espace sera mieux pour adapter pour les pèlerins et les touristes qui se présenteront dans ce lieu de pèlerinage.

Les travaux ont commencé en mars dernier et devraient se terminer, avec l’aménagement de la tour d’observation au sommet du dôme pour devenir la plus haute fenêtre sur Montréal en 2022.