/travel/destinations
Navigation

Mackinac: L’île des riches sans autos

Une grande statue du père Marquette accueille les visiteurs.
Photo courtoisie, Gilles Proulx Une grande statue du père Marquette accueille les visiteurs.

Coup d'oeil sur cet article

MACKINAC, État du Michigan | Voilà encore un incroyable joyau de la Nouvelle-France effacé de nos mémoires... même si les Américains, eux, se souviennent !

Lieu de villégiature depuis le 19e siècle, cette île, située sur le lac Huron, a dit « non » à l’automobile dès sa création. Cette interdiction de la voiture à moteur date de 1898 ! Donc, tout se fait à cheval ! (Les cinq cents chevaux font des journées de quatre heures maximum.)

Cet hôtel ne manque certainement pas de fantômes.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Cet hôtel ne manque certainement pas de fantômes.

Plusieurs présidents américains sont venus se reposer ici. Pas de bruit (faute de moteurs). Voilà probablement la ville touristique achalandée la plus incroyablement tranquille que je connaisse.

Le Grand Hôtel date de 1887 et se targue d’avoir changé le moins possible, même s’il y a bien sûr du chauffage et de l’électricité. Le fait d’y arriver en carriole aide à se sentir comme autrefois.

L’hôtel a su garder son cachet fin 19e.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
L’hôtel a su garder son cachet fin 19e.

Attention : ça coûte cher ! Cette île

attire de riches résidants. Et tout doit y être importé. Cet Éden qu’apprécieraient les écolos n’a donc qu’un seul gros défaut : son prix. Je vous recommande d’y passer une nuit. Les voyageurs à qui je parlais et qui restaient là une semaine pratiquaient divers sports de plein air.

Le Grand Hôtel ferme tout l’hiver. Une centaine de résidents permanents passent la froide saison là dans un calme qui doit sembler surréaliste. On ne surnomme pas cet endroit « l’île du silence » sans raison.

L’accoutrement du personnel est fidèle à la tradition.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
L’accoutrement du personnel est fidèle à la tradition.

Partout, on rend hommage à nos grands héros du temps de la Nouvelle-France. Le père Marquette a un grand monument. Il a fondé ici en 1671 une mission pour soigner les milliers de Hurons mutilés par les Iroquois. Des plaques font résonner les noms de Radisson, Cadillac, Nicolet, La Salle et des Groseilliers.

Bref, ce repaire de riches Américains ne fait pas mystère de ses origines

initialement franco-amérindiennes... Au contraire, on en est fier !