/travel/destinations
Navigation

Faire le tour du monde en travaillant

ÉVA 1012 Passeport de star
Courtoisie Une de ses belles rencontres, en Turquie

Coup d'oeil sur cet article

Ses premiers « grands » voyages, il les a faits avec sa tante, à l’âge de sept ans : « À deux reprises, elle m’a amené à Montréal et Québec. C’était toute une aventure pour moi de sortir de mon village natal de Sainte-Anne-de-Portneuf. J’avais l’impression que ces deux métropoles étaient à l’autre bout du monde », dit Hugo Girard. Les choses ont bien changé pour celui qui a été nommé, en 2002, « l’homme le plus fort de la planète ». Il a voyagé aux quatre coins du globe pour ses compétitions. Avec l’émission À vos risques et périls, il a eu la chance de visiter les villes les plus dangereuses d’Europe et des États-Unis.

Plus récemment pour Bienvenue aux touristes présentée cet automne à Évasion, il a exploré plusieurs pays hors des circuits touristiques habituels, dont le Liban, la Palestine, le Koweït, et l’Azerbaïdjan.

À la mer Morte, en Jordanie
Photo courtoisie
À la mer Morte, en Jordanie

Vous avez fait le tour des États-Unis, quel est votre grand coup de cœur ?

Définitivement Los Angeles, là où j’ai séjourné à l’âge de 21 ans. Je n’ai eu aucune difficulté à m’adapter au mode de vie californien, et à me faire des amis. Par contre, revenir au Québec fut moins facile, tellement j’y étais heureux. Malibu et Newport Beach à proximité plairont aux amoureux de la mer. Visiter la municipalité très huppée de Beverly Hills n’est pas désagréable non plus ! Les plus curieux voudront découvrir des endroits plus sombres et moins glamour de Los Angeles comme Compton, qui se trouve au sud de la ville. Compton est le berceau de la culture hip-hop. On y voit des choses bizarres que l’on verrait normalement que dans les films. South Central à Los Angeles est un quartier plus louche, qui démontre une tout autre réalité ! Dans les deux cas, on y passe rapidement en voiture sans s’arrêter !

Quel pays vous a particulièrement séduit au cours de vos escapades ?

Le Japon, un pays de culture, d’histoire et dont le peuple est très fier. Les Japonais sont méthodiques, disciplinés et ils se sont bien relevés de la Deuxième Guerre mondiale en réussissant à se rebâtir et à devenir une puissance industrielle. Le pays est d’une propreté irréprochable. Aucune inquiétude à avoir si par mégarde on oublie sa valise, car elle sera encore là où on l’a laissée au retour. Le respect des autres et de soi-même est très ancré au Japon. La culture des Samouraïs, des Shoguns, et des empereurs m’a toujours fasciné ! Enfin, la gastronomie m’interpelle beaucoup quand je visite un pays, et celle du Japon est quant à moi inégalée.

Vous n’avez pas eu la même expérience en Chine, semble-t-il ?

J’y suis allé à plusieurs reprises, et j’ai été déçu à chaque fois. Le pays est malheureusement pollué, sale, la langue est évidemment un obstacle. La nourriture m’a toujours désenchanté au point où pour me nourrir, j’ai préféré opter pour des restaurants américains ou des chaînes de restauration rapide. Je n’ai rien contre les Chinois, et je considère être une personne très ouverte, mais je n’ai pas d’affinités avec leur culture.

Le Koweït vous a aussi beaucoup plu, semble-t-il ?

Hugo Girard pourrait bien se faire à la vie au Koweït.
Photo courtoisie
Hugo Girard pourrait bien se faire à la vie au Koweït.

Au point où je pourrais même m’y installer ! Il s’agit d’un pays musulman, mais très ouvert sur l’Occident. Kuwait City, qui rappelle les grandes métropoles américaines, offre de belles boutiques, de bons restos, et la culture locale est très présente. J’adore m’entraîner et on trouve des gymnases partout. La température est extraordinaire, il fait toujours soleil ! Et en sortant de la ville, c’est tout de suite le désert ! Les habitants sont très respectueux. En aucun temps, je n’ai subi de regards désapprobateurs ! C’est très dépaysant, mais sécuritaire. La qualité de vie est enviable et ils sont ouverts à la présence étrangère ! J’ai bien l’intention d’y retourner en vacances !

Parlez-nous de votre séjour en Palestine ?

J’ai adoré ce peuple ! L’image que je m’étais faite de la Palestine était tout le contraire de ce que j’ai vécu sur le terrain ! En aucun temps, je n’ai craint pour ma sécurité et pourtant, je m’y suis promené à toute heure de la journée ! Discuter avec les gens est souvent la meilleure façon de se forger sa propre opinion sur la situation d’un pays. D’autre part, la Palestine est magnifique avec ses vallées verdoyantes. Enfin, je suis croyant et ce fut pour moi très inspirant de voir à quel point la religion y occupe une place importante.

Quel pays avez-vous trouvé le plus dépaysant ?

En Azerbaïdjan, je me suis senti bien loin de chez moi ! Malgré la démocratie, on sent encore l’héritage de l’ère soviétique. Il faut éviter d’aborder certains sujets avec la population qui, je dois le dire, était plutôt froide. D’autre part, ce qui m’a frappé est l’importance de la production du pétrole dans ce pays. On en fait l’extraction­ jusque dans les quartiers résidentiels ! Enfin, j’ai vu une montagne de feu (Yanar Dag) à une trentaine de kilomètres de Bakou où le gaz naturel qui suinte du sol brûle en permanence. Aujourd’hui, le site a été aménagé pour attirer les touristes !

Que pouvez-vous nous dire sur le Liban ?

Le mont Liban
Photo courtoisie
Le mont Liban

Les traces de la guerre sont hélas bien présentes, mais le pays semble vivre de grands changements. Plein d’activités s’offrent aux touristes, du ski aux belles plages. Le peuple est très accueillant, ce qui ne veut pas dire que l’on fait ce que l’on veut. Quand on voyage, il faut savoir être à l’écoute des habitants, respecter leur culture, leurs croyances, et leur façon de vivre.

Quels sont les mets les plus bizarres que vous ayez goûtés ?

À Jackson au Mississippi, j’ai goûté à des oreilles de porc. Et que dire des crabes bleus mangés à Baltimore ! Ils les font frire, ce qui ramollit la carapace. Ensuite, on le croque à pleines dents sans le décortiquer ! Croyez-le ou non, au Nouveau-Mexique on m’a servi un burrito de 10 livres qui devait mesurer 6 pouces de long par 12 pouces de large avec bacon, fromage, poulet, bœuf et œufs ! J’ai bien dû en manger une livre, et on a essayé de me convaincre que certains le mangeaient en entier (!)


♦ L’émission Bienvenue aux touristes est diffusée le lundi à 22 h sur ÉVASION.

♦ Pour en savoir plus, suivez notre collaboratrice Marie Poupart sur Facebook.