/news/elections
Navigation

Le Bloc promet de serrer la vis aux banques en matière de protection de données

Le Bloc promet de serrer la vis aux banques en matière de protection de données
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

LACHUTE – Le chef bloquiste Yves-François Blanchet s’est engagé à déposer un projet de loi pour mieux encadrer la gestion des données personnelles des citoyens par les banques.

«Le problème, c’est que les banques sont régies par des lois fédérales laxistes qui leur permettent de choisir elles-mêmes les contrôles qu’elles mettent en place pour éviter qu’un fraudeur puisse faire une demande de service financier au nom de quelqu’un d’autre», a dit M. Blanchet vendredi en point de presse à Lachute, dans les Laurentides.

Le chef bloquiste n’a pas manqué de rappeler les derniers épisodes en date de vols massifs de données ayant touché de nombreux Québécois, comme le cas récent chez Desjardins et celui de l’agence de crédit Equifax.

La pièce législative que le Bloc québécois promet de déposer au cours du mandat du prochain gouvernement modifierait la Loi sur les banques et la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques.

On souhaite l’instauration de processus de contrôle d’identité rigoureux et une augmentation des amendes auxquelles les banques s’exposent si elles échouent à bien protéger les données des consommateurs.

On entend aussi forcer les institutions bancaires à couvrir les frais que doit payer une victime de vol d’identité pour récupérer toutes les protections de ses renseignements personnels.

M. Blanchet a dit, vendredi, vouloir accorder une attention particulière aux aînés qui peuvent se retrouver dans une situation difficile à gérer quand des informations leur sont dérobées.

«Le gouvernement fédéral est le valet des banques de Toronto. Il les laisse choisir elles-mêmes des règles qui s’appliquent à elles et ce sont les citoyens du Québec qui en paient le prix», a-t-il ajouté.