/weekend
Navigation

La dernière de Molière

La dernière de Molière
Photo courtoisie, Sara-Maude Ravenelle

Coup d'oeil sur cet article

La célèbre pièce de Molière, Le malade imaginaire, amorcera prochainement une tournée produite par la Comédie humaine. Afin d’ajouter un aspect biographique à cette grande comédie, les spectateurs assisteront à la 4e représentation, soit la dernière que Molière a jouée avant de s’éteindre le 17 février 1673.

Non seulement il s’agit de la dernière pièce écrite par Molière, mais la 4e représentation est aussi la dernière représentation que le célèbre dramaturge et acteur français a jouée avant de mourir. Alors qu’il campait Argan, ce personnage fictif qui se croyait malade, le comédien était lui-même malade et s’est effondré sur la scène du Palais-Royal à Paris, en crachant du sang avant de succomber quelques heures après sa sortie de scène.

« On le savait malade, mais personne ne pouvait prévoir qu’il allait mourir après cette 4e représentation », souligne la comédienne Mireille Deyglun qui interprétera sur les planches Béline, la seconde femme d’Argan qui, lui, sera personnifié par Pierre Chagnon.

Ainsi, la pièce est campée sur la scène du Théâtre du Palais-Royal, le 17 février 1673 et à la fois en coulisse, derrière le rideau. La Troupe du Roy s’apprête à jouer cette ultime représentation, ce qui permet aux spectateurs de ressentir la fébrilité de la troupe et de vivre les derniers moments de Molière qui, malgré la maladie, fait preuve de courage en voulant faire rire son public.

« C’était une troupe très soudée, à l’époque, qui travaillait ensemble depuis des années », rappelle Mireille Deyglun qui prend part à une pièce de Molière pour la deuxième fois, après L’avare.

On va donc nous présenter la pièce originale Le malade imaginaire, tout en y ajoutant une partie biographique tirée de faits historiques ainsi qu’une part de fiction. En somme, trois scènes fictives vont se juxtaposer à la pièce originale.

Un homme manipulé

Argan, ce personnage central créé par Molière, fera l’objet de nombreuses manipulations. Comme il est hypocon­driaque et aveuglé par le pouvoir des médecins, il est prêt à absorber une quantité incroyable de remèdes prescrits par des médecins imposteurs qui souhaitent le dépouiller de son argent plutôt que le guérir.

« Argan ne jure que par les médecins, et l’auteur nous montre toute sa naïveté » confie Mireille Deglun.

La manipulation ne s’arrêtera pas là. Sa femme Béline espère sa mort pour hériter. Quant à sa fille Angélique, amoureuse de Cléante, elle se verra imposer un médecin pour mari par son père. Mais sa servante Toinette déjouera ses plans.

Même si nous sommes dans la comédie, la pièce se veut une réflexion sur la maladie et propose une prise de conscience sur le sujet.

Le malade imaginaire la 4e représentation

Auteur : D’après Molière

Metteur en scène : Martin Lavigne

Distribution : Pierre Chagnon, Mireille Deyglun, France Parent, Jean-François Blanchard, Claude Tremblay, Marie-Ève Trudel, Nicolas Germain-Marchand et Simon Fréchette-Daoust

En tournée au Québec du 17 octobre au 30 avril 2020

Pour toutes les dates : lacomediehumaine.ca