/travel/destinations
Navigation

Les ponts couverts du New Hampshire

ÉVA 1012 Est des États-Unis
Photo courtoisie Construit en 1859, à Swanzey, dans la région de Monadnock, à proximité du site d’une ancienne communautéautochtone, Le pont couvert Sawyer’s Crossing/Cresson enjambe la rivière Ashuelot sur 48 mètres. Il est inscrit au Registre national des lieux historiques.

Coup d'oeil sur cet article

Rien ne représente mieux le charme de la Nouvelle-Angleterre que leurs ponts couverts. Ces ingénieuses structures, empreintes de romantisme, sont devenues, au fil du temps, de véritables icônes.

Construit en 1858 après qu’une tempête ait détruit son prédécesseur sur ce site, le pont Albany mesure 37 mètres et est situé au nord de l’autoroute, 10 km à l’ouest de Conway.
Photo courtoisie
Construit en 1858 après qu’une tempête ait détruit son prédécesseur sur ce site, le pont Albany mesure 37 mètres et est situé au nord de l’autoroute, 10 km à l’ouest de Conway.

De 400 ponts couverts qui ont existé à une certaine époque, le New Hampshire en compte toujours 54. À l’automne, lorsque les feuilles des arbres déploient leurs magnifiques couleurs, c’est un bon moment pour planifier un road trip avec arrêts photos devant ces témoins privilégiés de l’histoire.

Certains disent que le pont Flume a été construit et utilisé ailleurs puis déplacé à cet endroit. On croit qu’il date de 1871, lorsque la Lincoln Turnpike Company a obtenu le droit de construire la US Route 3. D’une longueur de 15 mètres, il est situé aux Gorges Flume.
Photo courtoisie
Certains disent que le pont Flume a été construit et utilisé ailleurs puis déplacé à cet endroit. On croit qu’il date de 1871, lorsque la Lincoln Turnpike Company a obtenu le droit de construire la US Route 3. D’une longueur de 15 mètres, il est situé aux Gorges Flume.

En les admirant, surgissent des images : celle d’un trajet en calèche un soir de messe de minuit, celle d’un premier baiser volé dans cet espace mi-clos ou celle d’un pêcheur taquinant le poisson dans la rivière qui gronde.

Construit en 1866 au coût de 9 000 $, le pont Cornish-Windsor constituait alors d’un pont à péage. Comme il traverse la rivière Connecticut entre Cornish au New Hampshire et Windsor au  Vermont (sur l’ouest), les voyageurs à pied devaient payer 0,02 cents pour entrer dans le New Hampshire et 0,03 cents pour revenir à Windsor. D’une longueur de 137 mètres, il serait le plus long des ponts couverts des États-Unis.
Photo courtoisie
Construit en 1866 au coût de 9 000 $, le pont Cornish-Windsor constituait alors d’un pont à péage. Comme il traverse la rivière Connecticut entre Cornish au New Hampshire et Windsor au Vermont (sur l’ouest), les voyageurs à pied devaient payer 0,02 cents pour entrer dans le New Hampshire et 0,03 cents pour revenir à Windsor. D’une longueur de 137 mètres, il serait le plus long des ponts couverts des États-Unis.

Appelés ponts de courtoisie, ils protégeaient de la neige et gardaient la chaussée au sec empêchant le bois de pourrir. On dit que leur apparence de grange rassurait les animaux qui ne pouvaient voir qu’ils traversaient une chute ou un torrent.

Quoi qu’il en soit, lors d’une escapade sur les routes, ils apparaissent toujours comme la promesse de points de vue unique et la perspective de très belles photos !


► Pour la liste des 54 ponts couverts du New Hampshire : coveredbridgesite.com