/sports/hockey
Navigation

Nordiques 1979-1980: Robbie Ftorek a choisi Québec pour son amour du tournoi pee-wee

Nordiques 1979-1980: Robbie Ftorek a choisi Québec pour son amour du tournoi pee-wee
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir représenté Boston de 1962 à 1964 au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, Robbie Ftorek ressentait déjà, tout jeune, un coup de foudre pour la ville. Quand les Nordiques lui ont fait de l’œil à l’aube de leur première saison dans la LNH, l’Américain s’est vite souvenu de ses plus beaux moments dans le hockey.

Plusieurs joueurs qui ont atteint la LNH se souviennent avec nostalgie du célèbre tournoi de Québec. Pour Ftorek, bien plus qu’un simple souvenir, c’est littéralement une histoire d’amour qu’il a tenu à cultiver quand l’appel des Nordiques est venu au printemps 1979. 

«Je me souviens encore que j’avais des offres à Québec, Boston et Chicago. Comme je suis natif du Massachusetts, plusieurs pensaient que j’allais opter pour Boston, mais j’ai choisi Québec parce que je n’arrivais pas à me sortir de la tête mon expérience au tournoi pee-wee.»  

Nordiques 1979-1980: Robbie Ftorek a choisi Québec pour son amour du tournoi pee-wee
Photo d'archives

«C’est tellement un bel événement! Je me souviens que je demeurais chez un dénommé Benjamin Beaudet, qui était un excellent chasseur et pêcheur. J’étais impressionné par la beauté de la ville et parce que les gens de Québec étaient complètement fous de hockey. Quand l’occasion est venue de joindre les Nordiques, je me suis dit qu’il fallait absolument que je vive l’expérience de la LNH à Québec», jure l’ancien fleurdelisé de 67 ans. 

Le premier capitaine

Ftorek, un attaquant de petit gabarit, avait obtenu une première chance dans la ligue avec les Red Wings de Detroit, mais l’expérience a pris fin au bout de 15 petits matchs.  

Puisqu’il l’avait dirigé en 1978-79 dans l’AMH à Cincinnati, l’entraîneur-chef des Nordiques, Jacques Demers, lui a tendu une perche. 

Non seulement a-t-il occupé un rôle important sur la glace, mais Demers a fait de Ftorek le tout premier capitaine de l’équipe dans la LNH. Durant cette période, mécontent de son contrat, le capitaine des Nordiques de l’AMH, Marc Tardif, faisait la grève. 

Nordiques 1979-1980: Robbie Ftorek a choisi Québec pour son amour du tournoi pee-wee
Photo d'archives

Le choix ne s’était pas fait sans susciter certains remous en ville. 

«Quand Jacques m’a demandé de porter le C, je lui ai dit qu’il n’avait pas le choix de donner le titre à un joueur francophone, mais il tenait à ce que je sois capitaine. Ça avait fait du bruit, mais je me souviendrai toujours que la première fois que je m’étais adressé aux partisans en français, la foule est devenue folle!» rigole-t-il avec du recul. 

Que de bons souvenirs

Ftorek a finalement joué deux saisons et des poussières à Québec, avant de passer aux Rangers de New York. 

«Mon temps avec les Nordiques a été fantastique. J’ai adoré chaque moment», insiste-t-il.  

«Je me souviens encore de Max Gros-Louis avec son tam-tam. Comme tout le monde, il mettait de l’ambiance dans le Colisée et voulait qu’on soit les meilleurs.» 

Robbie Ftorek se dit encore désolé que cette première saison ne soit pas conclue en séries. 

«Mais il ne faut surtout pas comparer les Nordiques avec les clubs d’expansion qui ont suivi. L’équipe n’a pas eu le même traitement de faveur que Las Vegas...» 

ROBBIE FTOREK AUJOURD’HUI 

Depuis sa retraite, Robbie Ftorek a passé sa vie derrière le banc, notamment comme entraîneur-chef des Kings de Los Angeles (1987-89), des Devils du New Jersey (1998-2000) et des Bruins de Boston (2001-2003). Il a aussi occupé le rôle d’adjoint en 1990-91 avec les Nordiques. Depuis 2003, il a dirigé dans la Ligue américaine (Albany), la Ligue junior de l’Ontario (Erie) et dans la Ligue de la côte Est (Norfolk), jusqu’au printemps dernier. «J’essaie encore de trouver quelque chose. J’aime trop ça», dit-il. 

STATISTIQUES EN 1979-80  

  • Parties jouées: 52 
  • Buts: 18 
  • Passes: 33 
  • Points: 51 
  • Minutes de punition: 28   

CARRIÈRE LNH  

  • Parties jouées: 334 
  • Buts: 77 
  • Passes: 150 
  • Points: 227 
  • Minutes de punition: 262