/sports/hockey
Navigation

Nordiques 1979-1980: une amertume encore vive pour Réal Cloutier

Il n’a jamais digéré d’avoir été «tassé»

Nordiques 1979-1980: une amertume encore vive pour Réal Cloutier
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Pilier offensif adulé à l’époque des Nordiques de l’AMH, Réal Cloutier a savouré l’accession de l’équipe à la Ligue nationale en 1979. Les moments de réjouissances auront toutefois été brefs et à ce jour, celui que l’on surnomme «Buddy» revient encore difficilement sur cette période sans évoquer la rancœur qui l’habite toujours.

Il y a 40 ans, Cloutier s’avérait l’un des chouchous du public de Québec et l’un des joueurs qui a entamé avec le plus de fracas la transition entre le circuit maudit et la LNH. 

Face aux Flames d’Atlanta, au Colisée, pour le tout premier match des Nordiques dans la cour des grands, Buddy complétait un tour du chapeau en troisième période, dans un revers de 5-3. C’était le premier coup d’éclat d’une saison productive de 42 buts. 

Nordiques 1979-1980: une amertume encore vive pour Réal Cloutier
Photo d'archives

«Pour nous, c’était la grosse affaire. L’AMH n’avait pas été très reconnue et on était plusieurs joueurs à vouloir prouver des choses. Au Québec, on a toujours vécu avec le Canadien et pour les gens, c’était important d’intégrer la LNH. 

«Cette première soirée, c’était extraordinaire! Je faisais tomber le livre des records en partant, en plus contre Daniel Bouchard et mon chum Guy Chouinard de l’autre bord! C’était l’enfer, ça hurlait. Les gens réalisaient enfin qu’à Québec, ce n’était pas vrai qu’on était né pour un petit pain. Personnellement, cette première saison dans la LNH avec 42 buts, j’en suis encore très fier», raconte aujourd’hui l’ancien attaquant explosif. 

Le début de la fin

Autant ces souvenirs sont précieux, autant les moments qui ont suivi alimentent son incompréhension quatre décennies plus tard. 

Après sa deuxième saison hypothéquée par une blessure subie lors d’un banal match estival de balle-molle, Cloutier a continué de produire offensivement avant d’être échangé à Buffalo pour la saison 1983-84. 

Nordiques 1979-1980: une amertume encore vive pour Réal Cloutier
Photo d'archives

Il a toujours associé l’arrivée des frères Stastny au déclin de la «vieille garde» des Nordiques et estime que l’accession de Michel Bergeron derrière le banc en 1980 a changé drastiquement le portrait. 

«Je n’ai rien contre les Stastny, on aurait inscrit des tonnes de points en jouant avec eux. Mais Bergeron avait d’autres plans. Avant son arrivée, il avait dit que les Cloutier, (Marc) Tardif et (Serge) Bernier, ça allait lever. Il nous a tassés graduellement en nous faisant passer pour des causeurs de troubles. J’ai vite compris que quand t’es le valet, t’es pas le roi», image-t-il avec dégoût. 

Toujours difficile

Aujourd’hui, Cloutier se dit néanmoins fier d’avoir défendu l’uniforme fleurdelisé. Les années de l’AMH et la première saison dans la LNH demeurent ancrées dans sa mémoire et son cœur.  

C’est plutôt la fin de l’association avec l’équipe qu’il ne digère toujours pas. 

Nordiques 1979-1980: une amertume encore vive pour Réal Cloutier
Photo d'archives

«Les gens n’auront jamais eu la chance de voir Tardif, Stastny et Cloutier jouer sur la même ligne. Dans mon esprit, ça a privé Québec d’une Coupe Stanley, rien de moins. Des gars comme Marc et moi avons porté la franchise à bouts de bras à ses débuts. Ce sont des joueurs comme nous qui l’avons amené dans la LNH. Les débuts étaient magiques, mais la fin est triste», résume-t-il. 

RÉAL CLOUTIER AUJOURD’HUI 

Nordiques 1979-1980: une amertume encore vive pour Réal Cloutier
Photo Stevens Leblanc

Réal Cloutier a œuvré dans le domaine de la photocopie pendant plusieurs années, en plus d’effectuer des tournées sur la glace avec les Légendes du hockey. Il savoure sa pleine retraite depuis quelques années. 

STATISTIQUES EN 1979-80  

  • Parties jouées: 67 
  • Buts: 42 
  • Passes: 47 
  • Points: 89 
  • Minutes de punition: 12   

CARRIÈRE LNH  

  • Parties jouées: 317 
  • Buts: 146 
  • Passes: 198 
  • Points: 344 
  • Minutes de punition: 119