/sports/hockey
Navigation

Nordiques 1979-1980: une saison dans la grande ligue pour Bob Fitchner

À la fin de sa carrière, en 1981, Bob Fitchner a obtenu son diplôme pour devenir enseignant à Carman, au Manitoba.
Photo courtoisie À la fin de sa carrière, en 1981, Bob Fitchner a obtenu son diplôme pour devenir enseignant à Carman, au Manitoba.

Coup d'oeil sur cet article

Pour bon nombre de joueurs de hockey à travers la planète, le simple fait de jouer une seule saison dans la LNH représente l’aboutissement d’un rêve. Pour Bob Fitchner, c’est à Québec que ce rêve a pris forme, pendant une année mémorable.  

Fitchner aurait pu obtenir sa chance lorsqu’il a été repêché par les Penguins de Pittsburgh, en 1970. Comme plusieurs joueurs de cette époque, c’est plutôt vers la Ligue internationale et l’AMH qu’il a bifurqué.   

Après de brèves saucettes à Edmonton et Indianapolis, c’est à Québec que le joueur de centre a fait son nid, au beau milieu de la campagne de 1975-76. Celui qui a vécu de grands moments comme la conquête de la Coupe Avco deux ans plus tard n’entendait certainement pas quitter Québec quand les Nordiques ont fait le saut dans la LNH en vertu de la fusion.  

À la fin de sa carrière, en 1981, Bob Fitchner a obtenu son diplôme pour devenir enseignant à Carman, au Manitoba.
Photo d'archives

Pour Fitchner, c’était en quelque sorte la consécration.  

«Il y avait beaucoup d’inconnu avec le repêchage d’expansion. Personne ne savait s’il allait garder sa place. Je n’étais pas sûr de faire partie des plans de l’équipe. Je me sens encore privilégié d’avoir finalement vécu cette première saison de l’équipe dans la LNH.  

«Je me souviens encore que je jouais souvent avec Michel Goulet, qui vivait aussi ses premiers moments dans le circuit. On voyait déjà qu’il allait devenir un joueur très spécial», indique Fitchner.  

Des moments marquants  

L’ancien attaquant l’admet d’emblée, il a vécu cette entrée dans la LNH en étant quelque peu intimidé.  

«Je me souviens encore de notre première présence au Forum de Montréal. Je n’avais jamais mis les pieds là et c’était intimidant. Je n’ose pas imaginer ce que pouvaient ressentir les joueurs francophones qui vivaient encore plus la rivalité. Larry Robinson m’avait donné une mise en échec et j’avais mis plusieurs minutes à retrouver mon souffle. J’avais réalisé que j’étais rendu dans la LNH!» rigole-t-il.  

À la fin de sa carrière, en 1981, Bob Fitchner a obtenu son diplôme pour devenir enseignant à Carman, au Manitoba.
Photo d'archives

«À chaque match, c’était une expérience nouvelle pour plusieurs joueurs comme moi, de se retrouver devant des supervedettes. J’étais tellement impressionné par Marcel Dionne. Il y avait aussi tous ces joueurs des Islanders qui prenaient leur envol à ce moment», continue-t-il.  

L’exemple de Winnipeg  

Durant un peu plus de cinq ans avec les Nordiques, en incluant les années de l’AMH, Bob Fitchner s’est entiché de Québec. Celui qui vit aujourd’hui à Winnipeg a vécu de près la renaissance des Jets depuis 2011 et il se meurt d’envie de revoir à leur tour les Nordiques dans la Ligue nationale.  

À la fin de sa carrière, en 1981, Bob Fitchner a obtenu son diplôme pour devenir enseignant à Carman, au Manitoba.
Photo d'archives

«Il n’y a aucun doute que Québec connaîtrait autant de succès que Winnipeg, mais j’ignore pourquoi la ligue ne semble pas intéressée à un autre marché canadien», s’interroge-t-il, faisant écho à une question que se posent bien des fervents des Bleus.  

BOB FITCHNER AUJOURD’HUI  

À la fin de sa carrière, en 1981, Bob Fitchner a obtenu son diplôme pour devenir enseignant à Carman, au Manitoba. Il a également été impliqué dans le domaine de l’hôtellerie et se dit maintenant à la semi-retraite, lui qui s’occupe de la gestion et de l’entretien de quelques propriétés. Il sera intronisé ce mois-ci au Temple de la renommée du hockey manitobain.  

STATISTIQUES EN 1979-80    

  • Parties jouées: 70  
  • Buts: 11  
  • Passes: 20  
  • Points: 31  
  • Minutes de punition: 59     

CARRIÈRE LNH    

  • Parties jouées: 78  
  • Buts: 12  
  • Passes: 20  
  • Points: 32  
  • Minutes de punition: 59