/lifestyle/sexromance
Navigation

Quand la sécheresse vaginale s’invite

The concept of low libido. Wilted rose on pastel background
photo adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque la vie sexuelle est épanouissante et stimulante, il peut être difficile d’imaginer qu’à un certain moment, tout cela puisse basculer. Les différentes étapes traversées au cours de la vie influencent nécessairement la sexualité, puisque celle-ci se construit avec et autour des mouvements du quotidien. Il arrive parfois que les événements bousculent le cours de la vie, mais c’est avec privilège que le vieillissement s’installe tôt ou tard. Et avec lui, tout un enchaînement de changements ! Pour de nombreuses femmes, la ménopause constitue sans doute une des périodes les plus mouvementées de leur vie.

La ménopause expliquée

Les ovaires de la femme (sexe biologique) contiennent dès sa naissance une quantité prédéterminée d’ovules. Ces cellules reproductrices s’épuisent au fil des ans et des menstruations. C’est alors que les hormones produites par les ovaires (œstrogènes et progestérone) diminuent peu à peu et provoquent des bouleversements au calendrier des menstruations – attention : tant et aussi longtemps que les ovaires produisent des ovules, les possibilités de grossesse sont là, faibles, mais présentes — pour finir par cesser complètement leur production. La femme est alors considérée comme étant ménopausée, après une année d’arrêt des menstruations ou par confirmation d’un résultat de test sanguin/hormonal.

C’est la diminution des hormones qui induit les « symptômes » de la périménopause. En effet, les œstrogènes interviennent à divers endroits de notre corps. Ils sont notamment impliqués dans la régulation de la chaleur corporelle, la lubrification du vagin et l’élasticité de la peau. Ils agissent dans la répartition de la graisse sur le corps, favorisant sa fixation au niveau des hanches. Quand ces hormones diminuent, tous ces mécanismes sont déréglés. On retrouve alors les fameuses bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale, le changement de texture de la peau, l’ostéoporose et la prise de poids au niveau du ventre. (...) Or, ce vécu difficile n’a rien d’un passage obligé de la périménopause. Tout dépend de facteurs environnementaux et génétiques. Certaines femmes ne s’aperçoivent même pas qu’elles vivent leur périménopause. Et pour celles qui expérimentent une ou plusieurs manifestations physiques ou psychologiques, il existe des manières de vivre au mieux cette période. (1)

Sécheresse ?

La sécheresse vaginale peut toucher toutes les femmes, mais elle se manifeste plus fréquemment à la ménopause, la lubrification des tissus du vagin subissant la baisse des œstrogènes. Quand leur niveau baisse, le tissu vaginal se rétrécit, ses parois s’amincissent et cela engendre une sécheresse vaginale. Toutefois, d’autres éléments ou situations peuvent aussi provoquer une baisse des hormones sexuelles féminines. (2)

Des solutions ?

Il existe plusieurs solutions, mais la consultation d’un professionnel de la santé, permettra un diagnostic adéquat, donc des suggestions appropriées à votre état. Car aucune personne ne devra avoir à vivre une sexualité où le malaise, la douleur et l’inconfort s’invitent sous les couvertures.

1• Périménopause : quand des symptômes changent la vie d’une femme, mis à jour 21 janvier 2019, Planète Santé.

2•  La sécheresse vaginale, un symptôme fréquent chez la femme, Marion Spée, journaliste scientifique, avril 2017, Passeport Santé.