/finance/business
Navigation

Trouver l’âme pour entreprendre

Le décès de sa grand-mère a fourni à Marie-Ève Chamberland l’élan qui lui manquait pour se lancer

Quebec
Photo Stevens LeBlanc L’insécurité financière a convaincu Marie-Ève Chamberland d’avancer à son rythme pour ce qui est de la croissance de son entreprise.

Coup d'oeil sur cet article

Marie-Ève Chamberland a longtemps refusé le fait qu’elle était une entrepreneure dans l’âme. C’est finalement en pensant à sa grand-mère maternelle, récemment décédée, qu’elle a eu l’idée de créer Cadeau du ciel, qui offre des produits et des services pour faciliter le deuil.

Celle-ci lui a ainsi fourni la petite poussée qui lui manquait pour se lancer. Cela dit, elle avait de bonnes raisons d’hésiter.

« Mes parents avaient tous les deux leur propre entreprise, mais ils n’ont pas connu le succès en affaires. J’ai donc choisi de faire carrière en entreprise, une voie moins risquée à mes yeux », explique la diplômée en relations industrielles.

Elle a travaillé pendant 10 ans pour SSQ Assurance, occupant différents postes, jusqu’à devenir chef d’équipe au département des ressources humaines.

« J’avais une belle grosse job ! »

Son patron l’avait même désignée comme sa relève. En cours de processus, elle est allée passer des tests psychométriques.

« Ils ont révélé que j’avais le profil entrepreneurial à 100 %, pas tout à fait celui qui est recherché dans une grande organisation ! Mais j’ai dit : non merci, ce n’est pas pour moi. »

Unique en Amérique du Nord

C’est le lendemain que son idée d’entreprise a germé dans sa tête, alors qu’elle berçait sa cadette âgée de quelques mois.

« Ma grand-mère, qui a toujours été une source d’inspiration pour moi, était décédée depuis peu. Je me suis dit que ce serait un cadeau du ciel si ma fille pouvait la connaître. »

Elle venait de trouver le nom et le concept de son entreprise, « la seule en Amérique du Nord à offrir un accompagnement dans le deuil ».

Son service phare est l’héritage affectif, qui offre la possibilité à ses clients de transmettre un message, une attention particulière à leurs proches après leur départ.

Ces souvenirs tangibles sont remis après le décès au moment préétabli par la personne. Comme ce jeune père de famille atteint d’un cancer qui sait qu’il n’assistera pas au mariage de sa fille.

« Il a donc prévu qu’on lui remettra un message à cette occasion. Il sera présent à sa façon à cet événement important de la vie de sa fille, explique Marie-Ève. Il y a aussi des gens qui demandent à ce que l’on délivre leur héritage affectif à des moments précis de l’année, comme à Noël. »

Elle a établi une collaboration avec le comédien, animateur et conférencier Jean-Marie Lapointe pour offrir le service Hymne à la vie, soit l’organisation d’une cérémonie-hommage pour une personne en fin de vie.

« Une façon d’honorer la personne de son vivant. C’est une idée que Jean-Marie avait eue il y a quelques années, qui se mariait bien avec le concept de l’entreprise. »

Respecter ses besoins

En plus de la vente en ligne, Marie-Ève mise sur les partenariats comme stratégie de commercialisation.

Elle vient d’établir une association avec le distributeur de produits funéraires Victoriaville & Co., qui devient également un partenaire financier de la PME qui compte aujourd’hui 12 employés.

« Grâce à sa force de vente à la grandeur du Québec, la croissance sera exponentielle pour Cadeau du ciel. »

Après, elle compte bien développer les marchés de l’Ontario et des Maritimes avant de s’attaquer aux États-Unis.

Depuis deux ans qu’elle est en affaires, Marie-Ève a beaucoup gagné en confiance en elle.

« J’ai compris que l’entrepreneur peut être l’accélérateur ou le frein de son entreprise. Je me suis outillée et je n’ai pas hésité à aller chercher des conseils. J’ai aussi été à l’écoute de mes besoins. À cause de l’insécurité financière, j’ai choisi d’avancer, mais à mon rythme. Je suis très fière de mon parcours. »

Son parcours

Marie-Ève Chamberland, 37 ans

  • MBA en gestion des entreprises, Université Laval, 2010
  • Chef d’équipe des partenaires d’affaires RH, SSQ Assurance, 2006 à 2016
  • Fondatrice de Cadeau du ciel, 2017

UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

« D’investir en moi et de savoir bien m’entourer, que ce soit avec mon coach ou les membres de mon comité consultatif. »

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

« D’avoir gaspillé temps et énergie sur des propositions d’affaires qui m’éloignaient de mon focus. C’est facile de se perdre... »