/news/elections
Navigation

Singh veut décourager les électeurs de voter stratégiquement

Singh veut décourager les électeurs de voter stratégiquement
Photo La Presse canadienne

Coup d'oeil sur cet article

Le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh, qui a fait des gains dans les intentions de vote, invite les électeurs à voter en fonction de leur cœur en appuyant son parti plutôt que de faire un choix stratégique entre libéraux et conservateurs.

«J’ai l’impression qu’il s’agit d’un faux choix si tu dois seulement choisir, dans une élection, entre ce qui est mauvais et ce qui est pire. Ce n’est pas vraiment un choix», a lancé M. Singh dans un rassemblement partisan à Surrey, en Colombie-Britannique.

Il a fait valoir qu’il est temps de mettre fin «au cycle» faisant en sorte que les électeurs votent par dépit pour un candidat, de peur d’en voir un autre prendre le pouvoir.

«Il ne faut pas choisir entre les conservateurs et les libéraux. On a un autre choix, choisir les néo-démocrates», a-t-il lancé aux sympathisants du Nouveau Parti démocratique (NPD) réunis dimanche.

Un nouveau sondage Abacus publié le jour même confirme la remontée qu’a effectuée la formation politique dans les intentions de vote dernièrement, lui attribuant 18% de soutien. Les conservateurs et les libéraux se disputent la première place, tous deux à 32%.

M. Singh, qui a voté par anticipation dimanche, estime que les électeurs sont confrontés à la tentation de faire un choix stratégique en raison de la promesse libérale abandonnée de réformer le mode de scrutin.

«Quand allons-nous briser ce cycle? Nous pouvons le faire maintenant!», s’est-il exclamé.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Coalition possible avec les libéraux

S’il veut dissuader les électeurs de voter de façon stratégique, M. Singh a aussi dit qu’il comptait faire «tout ce qu’il faut» pour défier un gouvernement conservateur, et ce, même en formant une éventuelle coalition avec les libéraux.

À la question de savoir s’il compte s’allier aux libéraux – ou tout autre parti d’opposition – advenant que les conservateurs obtiennent le plus grand nombre de sièges sans rafler la majorité, M. Singh a répondu: «Absolument.»

«J’ai été très clair que je vais lutter contre les conservateurs parce que leurs coupes empirent les services pour les gens, a-t-il ajouté. Et avec plus de néo-démocrates, vous allez être assurés que nous changerons les choses.»

Les libéraux s’en prennent au NPD

Depuis quelques jours, le premier ministre sortant multiplie les attaques à l’endroit du NPD, en plus de maintenir ses offensives contre les conservateurs d’Andrew Scheer.

«Si vous voulez empêcher les coupes conservatrices, vous devez élire un gouvernement progressiste, pas une opposition progressiste», a dit Justin Trudeau dimanche durant un événement de campagne dans la circonscription de York-Sud–Weston, à Toronto.

De son côté, le chef bloquiste, Yves-François Blanchet, souhaite l’élection d’un gouvernement minoritaire, afin de permettre au plus grand nombre possible de députés de son parti de défendre les intérêts du Québec à Ottawa.