/news/currentevents
Navigation

Tentative de meurtre liée à un club-école des Hells

L’homme a été atteint d’au moins un projectile à sa résidence de Saint-Amable

Coup d'oeil sur cet article

Un homme qui a déjà été président d’un des principaux club-écoles des Hells Angels, les Devils Ghosts, a été visé samedi soir par une tentative de meurtre à sa résidence de la Montérégie.

Les policiers ont été appelés samedi soir sur la rue Rancourt, à Saint-Amable, après une tentative de meurtre contre Sébastien Comtois.
Photo Agence QMI, Pascal Girard
Les policiers ont été appelés samedi soir sur la rue Rancourt, à Saint-Amable, après une tentative de meurtre contre Sébastien Comtois.

Selon nos sources, la victime de cette attaque est Sébastien Comtois, 39 ans.

Celui-ci a été atteint d’au moins un projectile d’arme à feu à sa résidence de la rue Rancourt, à Saint-Amable, samedi, vers 23 h. Il a été transporté dans un centre hospitalier pour soigner des blessures ne faisant pas craindre pour sa vie.

L’enquête a été rapidement transférée à la Sûreté du Québec (SQ), qui confirme qu’il s’agit d’un individu criminalisé.

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Les enquêteurs des crimes majeurs de la SQ devraient le rencontrer lorsque son état le permettra. Selon nos informations, le tout devrait se dérouler lundi.

Selon des gens habitant le secteur « normalement très tranquille » avec qui Le Journal a pu s’entretenir, un seul coup de feu a été entendu.

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Des voisins ont affirmé que le motard avait été trouvé à l’extérieur de sa résidence après l’agression. Si tout le monde était au courant du passé criminel de Comtois, tous l’ont décrit comme un voisin « très discret ».

Personne n’était en mesure de dire s’il était encore actif dans le milieu criminel.

Aucune arrestation n’a été effectuée dans cette affaire. L’enquête se poursuit pour déterminer les motifs de l’attaque.

Opération policière

En 2016, Sébastien Comtois a été arrêté après une importante opération policière pour neutraliser un réseau de trafic de drogues à cette même résidence.

À ce moment, il était président de la section des Devils Ghosts de la Rive-Sud.

Il avait finalement profité d’un arrêt des procédures en 2018 dans cette affaire de trafic de stupéfiants.

Comtois a également des antécédents judiciaires en matière d’introduction par effraction, d’agression armée, de fraude d’identité, d’entrave au travail d’un agent de la paix et de conduite avec les facultés affaiblies.

Il a écopé d’amendes ou de sursis, mais n’a jamais été condamné à la prison.

Principal club-école

Les Devils Ghosts sont considérés comme le principal club-école des Hells Angels au Québec. Ils comptent une cinquantaine de membres et sont présents dans plusieurs régions, dont Montréal, la Rive-Sud et la Rive-Nord.

Ils auraient été fondés en 2012 avec la bénédiction de Salvatore Cazzetta, qui était alors le chef présumé des Hells Angels.

Selon la police, la bande a compté parmi ses membres fondateurs un ami d’enfance de Cazzetta, Sergio Piccirilli, qui a déjà été identifié comme un rival du clan mafieux Rizzuto.