/opinion/blogs/columnists
Navigation

Au secours ! Trump est de plus en plus fou !

Au secours ! Trump est de plus en plus fou !
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Trump a du sang sur les mains. C’est un général quatre étoiles à la retraite de l’armée américaine qui le dit, le général John Allen Bluntly. Un nom qui ne s’invente pas.

La décision de Trump de retirer les soldats américains des territoires kurdes de Syrie a eu des effets immédiats.

Elle a laissé le champ libre à l’attaque des Turcs.

Elle a permis à des fanatiques islamistes de s’évader des camps de prisonniers gardés par les Kurdes.

Elle a généré plus de 100 000 nouveaux réfugiés.

Elle a incité les islamistes à tuer des civils kurdes.

Elle a amorcé un nettoyage ethnique contre les Kurdes.

Elle a forcé une alliance entre les Kurdes et Bachar el Assad.

Elle a discrédité les alliances avec les Américains.

Elle a renforcé la position d’un dictateur, Recep Tayyip Erdogan.

Elle a affaibli la position des États-Unis dans la région.

Elle a ouvert une brèche au sein de ses propres alliés du parti Républicain.

Une folie grandissante

Difficile de faire pire. Ce qui est arrivé était facilement prévisible. Cette décision de Trump illustre sa folie grandissante.

Trump a refusé d’écouter les experts. 

Il s’est fié à ses relations personnelles avec Erdogan.

Il a cru une fois de plus qu’il connaissait mieux la situation que quiconque. Il s’est lourdement trompé et les conséquences de son erreur sont très visibles.

Comme d’habitude, Trump persiste et signe. Pour excuser les massacres dont il est directement responsable, il va trouver des boucs émissaires. Les sanctions économiques dont il menace la Turquie auront un effet limité et probablement contre-productif. 

Donald Trump est une catastrophe ambulante en politique étrangère. Il met le doigt sur de réels problèmes, mais ses solutions sont pires que les problèmes qu’il prétend régler.

Il est aussi une catastrophe en politique intérieure, mais pour d’autres raisons.

Destruction des États-Unis

Trump est en train de détruire les États-Unis. Dans son œuvre funeste, il reçoit la collaboration pleine et entière de la vaste majorité des élus républicains qui craignent de perdre leur siège s’ils s’opposent à lui.

Mais voilà, qui peut remplacer les États-Unis sur la scène internationale ? Personne, sauf peut-être la Chine.

Un monde sans la domination des États-Unis risque de se révéler terriblement barbare et belliqueux. Malheureusement, nous fonçons droit dans cette direction.

La bêtise politique maladive de Trump n’est plus seulement un problème américain. Elle est devenue un problème mondial. 

Les dirigeants des autres démocraties ne peuvent plus se taire et faire semblant que Trump est sain d’esprit. Leur dénonciation de la maladie mentale de Trump pourra peut-être ouvrir les yeux à certains Américains.