/misc
Navigation

Il faut maintenant un «Trump Eviction Rebellion»

Donald Trump
Photo Getty images Donald Trump

Coup d'oeil sur cet article

Partout sur la planète, des groupes manifestent bruyamment et perturbent les habitudes de millions de personnes pour les sensibiliser aux dangers que les changements climatiques font peser sur la planète. Dans ce domaine comme dans d’autres, la menace la plus claire et immédiate pour l’avenir de l’humanité vient de Donald Trump et de la bande de sinistres canailles qui l’entourent.  

Il est urgent que le ras-le-bol mondial pour ce répugnant individu provoque la création d’un TRUMP EVICTION REBELLION et qu’on constitue à travers la planète un mouvement citoyen qui organisera des manifestations de masse. Des dizaines de millions de personnes pourront ainsi crier aux Américains: «Assez c’est assez! Débarrassez-vous, débarrassez-nous de cet odieux personnage.»  

De sa dénonciation de l'accord de Paris sur le climat à son assouplissement des restrictions sur les émissions des centrales thermiques, Trump supprime massivement les restrictions qui limitent les émissions de gaz à effet de serre. Il encourage les énergies polluantes, il fait tout pour tenter de relancer l’économie du charbon aux États-Unis. Cela intervient à un moment critique: la Terre vient de vivre son mois le plus chaud jamais enregistré et la calotte glaciaire du Groenland fond à une vitesse alarmante.  

Les plus grands spécialistes en climatologie avertissent qu'il ne reste guère plus que dix ans pour réduire radicalement les émissions mondiales de carbone, afin d'éviter les pires conséquences de la crise climatique qui vont affecter la vie de centaines de millions de personnes: les incendies de forêt, les sécheresses, les pénuries alimentaires, les ouragans et la montée des océans. Pourtant, l'administration Trump intensifie sa politique d’éradication des normes environnementales en faveur des industries polluantes. Encore le 12 septembre 2019, Trump a abrogé la réglementation relative à la qualité de l'eau.  

Indépendamment de ce qui se passera dans les prochains mois (sa destitution possible, mais improbable) ou lors de l'élection présidentielle de 2020, Trump a déjà commis des crimes contre l’environnement qui vont être ressentis pendant des générations. Les dommages permanents et irréversibles de ses politiques environnementales sont des crimes contre l’humanité pour lesquels il devrait être jugé par le tribunal international de La Haye. Parmi ses complices figurent les dirigeants de l’industrie américaine des combustibles fossiles qui ont massivement financé les républicains. Lors des élections mi-mandat de 2018, 87% des contributions de l'industrie sont allés aux candidats républicains. Pour le cycle électoral de 2020, qui a déjà commencé, cela va atteindre un record de 89%.  

Les militants écologistes d’Extinction Rebellion devraient se joindre à la parade pour exiger la démission et l’arrestation de Trump et de ses acolytes pour ce qu’ils sont en train de faire à l’environnement. Ils devraient mener des actions coup de poing à travers le monde pour dénoncer les outrages climatiques et environnementaux de Trump. 

Et l’environnement n’est pas la seule raison de vouloir rapidement chasser Trump du pouvoir. Sa santé mentale continue de se détériorer. Il tient des propos de plus en plus décousus, incohérents et aberrants. Il promet d’envoyer un premier américain sur la lune et reproche aux Kurdes de ne pas avoir participé au débarquement de Normandie.  

Il vient de déstabiliser encore plus le Moyen-Orient en donnant le feu vert à la Turquie pour envahir le nord de la Syrie avec le risque que des djihadistes évadés relancent l’État islamique. On n’en peut plus de Trump.  

Il faut que des manifestations monstres contre Trump de New York à Tokyo, de Stockholm à Sydney. Il faut imaginer contre Trump des gestes, des actions-chocs qui frappent les esprits à Paris, Madrid, Amsterdam et Berlin.  

Créé en 2018, Extinction Rebellion s'est propagé par les réseaux sociaux dans 72 pays. Trump Eviction Rebellion doit connaître le même succès. Le monde a besoin d’une Greta Thunberg anti-Trump. Le sort de la planète en dépend.