/news/elections
Navigation

Propos islamophobes : Quatre candidats du Parti vert s’excusent

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Après le Bloc québécois la semaine dernière, au tour de quatre candidats québécois du Parti vert du Canada de s’excuser après que notre Bureau d’enquête ait questionné la formation politique au sujet de publications anti-Islam sur les médias sociaux.

«Le Parti vert du Canada a récemment été mis au courant de l'existence de messages islamophobes sur les médias sociaux de quatre candidats et candidates au Québec.  Ces candidats et ces candidates ont depuis supprimé leurs messages et se sont excusés. Le Parti vert du Canada s'engage à lutter contre l'islamophobie et la discrimination sous toutes ses formes», a indiqué par courriel le parti.

Cette déclaration a été envoyée aux journalistes hier après-midi après que notre Bureau d’enquête ait envoyé des captures d’écran au parti mardi matin. Les quatre candidats sont Greg De Luca (Brossard-Saint-Lambert), Katherine Turgeon (Shefford), Jocelyn Rioux (Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques) et Aline Bégin (Abitibi—Témiscamingue).

M. De Luca a partagé une vidéo sur Facebook en 2015 qui disait que les racines du terrorisme sont l’Islam. Dans son message, il dit que «l’Islam est un problème», ainsi que «toute foi aveugle et sans questionnement».

Courtoisie

Pour sa part, Mme Turgeon a partagé en 2013 le message d’une femme qui disait notamment que «dans la foi musulmane, un homme musulman peut épouser une enfant aussi jeune que 7 ans et consommer ce mariage à 9 ans» et qu'une femme devient «l'esclave» de son mari musulman lorsqu’elle se marie. Mme Turgeon a ajouté «Quand même à lire et à réfléchir...» à sa publication.

Capture d'écran Facebook

Quant à M. Rioux, il a écrit sur Facebook en 2016 que les immigrants devraient respecter « nos opinions et notre mode de vie». S’ils ne le font pas, «trouvé [sic] une autre terre d'accueil tout simplement».

Courtoisie

Finalement, Mme Bégin a republié un photo qui sommait le Canada de bannir le niqab et la burqa pour des raisons de «sécurité».

Courtoisie

Hier après-midi, ces publications étaient disparues.

 Révision des procédures

En plus d’exiger que ses candidats s’excusent et suppriment ces publications, le Parti vert s’est engagé à «revoir ses propres politiques et procédures internes afin de trouver des moyens de mieux lutter contre l'islamophobie et le racisme sous toutes ses formes.»

Le parti a déjà dû expulser un candidat en septembre dernier qui avait publié un message sur Facebook qui indiquait qu’il enverrait du porc à des musulmans au Danemark. Cette fois par contre, les quatre candidats demeureront au sein du parti jusqu’à l’élection mardi prochain.

Depuis plusieurs mois, la chef Elizabeth May répète qu’il n’y «pas de place pour toute forme de racisme» au sein du Parti vert.

Rappelons que la semaine dernière, notre Bureau d’enquête révélait que quatre candidats du Bloc québécois avaient partagé des propos islamophobes sur les médias sociaux entre 2013 et avril dernier. Les quatre ainsi que leur chef, Yves-François Blanchet, se sont excusés publiquement.