/sports/fighting
Navigation

«Adonis est un champion» –Teddy Atlas

Adonis Stevenson
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Adonis Stevenson

Coup d'oeil sur cet article

PHILADELPHIE | L’entraîneur d’Oleksandr Gvozdyk, Teddy Atlas, en est un autre qui se réjouit de l’amélioration de la condition d’Adonis Stevenson.

Rencontré après la séance de questions et de réponses avec les médias mercredi, il a mentionné que l’inquiétude a fait place à l’espoir dans le cas de Stevenson.

« Je ne suis pas surpris par ses progrès, car Adonis est un champion, a souligné Atlas. Depuis cette soirée, il n’y a pas une journée où je n’ai pas une pensée ou une prière pour lui.

« Nous sommes tellement heureux de voir qu’il remonte la pente. J’espère que ses progrès vont se poursuivre dans les prochains mois. »

En plus des événements qui sont survenus, Atlas se souvient de cette soirée parce que son poulain est sorti du ring avec la victoire et un titre mondial.

Il s’agissait de son premier combat dans le coin de Gvozdyk.

La puissance de « Superman »

À maintes reprises, Atlas a répondu aux questions en revenant sur la victoire de son poulain contre Stevenson l’an dernier.

L’entraîneur a notamment fait référence à la force de frappe de « Superman », qui est était similaire à celle de l’adversaire de Gvozdyk dans environ 36 heures, Artur Beterbiev.

« Ce n’est jamais une bonne affaire d’affronter des cogneurs, a blagué Atlas. Il n’y a pas de marge d’erreur avec eux, et ce sera le cas vendredi soir.

« Oleksandr devra être concentré pendant 36 minutes. Il devra boxer un round à la fois. »

Atlas a pleinement confiance au menton de son boxeur, qui a été en mesure d’encaisser presque tous les coups de Stevenson.

« Dans tout le combat, un seul coup a atteint solidement Oleksandr et c’est arrivé au deuxième round. La bonne nouvelle, c’est qu’il avait vu arriver la frappe.

« Avec les cogneurs, l’allure d’un combat peut basculer avec un seul coup de poing. Il faut toujours être sur ses gardes. »