/entertainment/music
Navigation

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le Club Soda formait un écrin parfait, jeudi soir, pour accueillir les nouvelles chansons des Soeurs Boulay, lors de la première de leur nouveau spectacle.

Armées de leur guitare, Les soeurs Boulay ont débuté avec les magnifiques harmonies vocales qui ouvrent la chanson Chignon du cou, enchaînée avec la chanson Cul-de-sac, datant également de leur premier album.

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Près de deux ans après leur tout dernier spectacle, les filles se sont dites très nerveuses pour cette première, avant de raconter, avec beaucoup d’humour, ce qu’elles avaient fait durant leur pause: un bébé pour l’une et un album solo pour l’autre.

«Depuis que je suis devenue maman, je fais beaucoup d’anxiété», a raconté Mélanie, sa soeur poursuivant aussitôt sur les bienfaits de la méditation.

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Issue du dernier disque, la pièce Léonard, qui est aussi le prénom du fils de Mélanie (qu’elle a eue avec l’humoriste Guillaume Wagner) et Nous après nous ont facilement trouvé leur place dans le spectacle. Plus tard viendront aussi la fatigue du nombre, La mort des étoiles ou encore Je rêve.

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

En fond de scène, un immense écran diffuse régulièrement des images d’enfance de la famille Boulay, qui ont été tournées par leur père qui avait la fâcheuse tendance de tout filmer, les moments importants comme les plus banals.

En milieu de soirée, elles ont offert un très joli moment d’intimité et de complicité. Ensemble au piano, elles ont interprété la très jolie chanson de Francine Raymond Pour l'amour qu'il nous reste.

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Avant le début du spectacle, les filles avaient demandé au public d’envoyer, via Instagram, leurs plus gros souhaits. À plusieurs reprises, elles se sont amusées en lisant les messages reçus, qui se sont révélés aussi bizarres que romantiques, voire très engagés pour l’environnement ou contre Donald Trump.

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Les soeurs Boulay sont magnifiquement accompagnées de Francis Mineau à la batterie, Gabriel Gratton aux claviers et guitare et du talentueux quatuor à cordes Esca, composé d’Édith Fitzgerald, Sarah Martineau, Camille Paquette-Roy et Amélie Lamontagne, qui permet de retrouver les magnifiques arrangements qu’on peut écouter sur leur dernière production.

Une première réussie à Montréal pour Les soeurs Boulay
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Tout au long de la soirée, Mélanie et Stéphanie se sont promenées à travers leurs trois disques qui forment finalement une oeuvre homogène et poétique, dont chaque morceau ne souffre ni du temps ni de la comparaison. Plus qu’une succession de succès, et il y en eut comme Mappemonde, Des shooters de fort sur ton bras ou Show de boucane, elles proposent avant tout un répertoire cohérent et inspirant, délivré avec une grande simplicité conviviale.