/lifestyle
Navigation

Faire une différence, un projet à la fois

La coopérative montréalaise Alte transforme le milieu de l’ingénierie

Faire une différence, un projet à la fois

Coup d'oeil sur cet article

En collaboration avec   

  

À l’occasion de la Semaine de la coopération, nous vous présentons de jeunes entreprises qui, par leur structure et par leur mission, forment le meilleur de la société de demain. C’est notamment le cas de Alte Coop, la première coopérative québécoise d’ingénierie, fondée en 2017.  

Pour Laure Cerisy, c’est l’École de Technologie Supérieure (ETS) qui a tout changé.     

Fraîchement débarquée de France, elle est venue s’attaquer à une maîtrise en génie. Passionnée par l’économie sociale, Laure souhaite sensibiliser le corps étudiant à ce concept trop souvent négligé dans leur parcours plutôt traditionnel « qui nous dirigeait vers de grosses entreprises », précise-t-elle.    

En s’impliquant dans un projet de serre « qui se voulait révolutionnaire », Laure rencontre des ingénieurs en herbe qui partagent sa vision d’un entrepreneuriat à échelle humaine. Petit à petit, un groupe se forme : ils font des réunions, discutent de leur vision de l’ingénierie, de la crise climatique...    

« On voulait faire quelque chose ensemble sans savoir ce que c’était exactement », raconte Laure.    

  

  

Réinventer le monde    

Alte, donc, c’est quoi? En gros, c’est une entreprise qui démocratise l’ingénierie. Tous les projets de la coop ont un impact social et environnemental tangible et maximisent l’impact de la communauté concernée dans le processus.     

Pour ce faire, Alte travaille trois branches : le bâtiment (rénovations et constructions écologiques), l’efficacité énergétique (bilan carbone, conception de systèmes de ventilation et chauffage) et les procédés (collecte de données, implantation de systèmes mécaniques, etc). Selon les membres, c’est dans la réduction (volumes d’eau, consommation d’électricité, déchets...) et la solution de problèmes que l’ingénierie peut vraiment faire une différence pour la planète.    

Des exemples? « On a travaillé avec Moment Factory pour faire le bilan carbone de leur évènements et aller éliminer leurs émissions à la source. On a aussi établi un système de compostage communautaire avec une communauté autochtone de la Côte-Nord. Le but était de créer un maximum de bénéfices pour la communauté », explique Laure.    

Depuis sa création, la coopérative a réalisé plus d'une dizaine de projets dans des industries allant de l'agroalimentaire à l'hôtellerie.   

  

  

Le modèle coop    

Histoire de structurer le projet naissant, Laure et sa collègue Abrielle Sirois-Cournoyer proposent le modèle de la coopérative, un choix tout naturel pour ce groupe pour qui la démocratie et l’entraide sont des valeurs intrinsèques.    

Dans cette structure d’entreprise, il n’y a pas d’actionnaires tout-puissants : les membres participent équitablement aux décisions et profitent des bénéfices à parts égales. Être membre d’une coop, c’est adhérer à 100% à ses valeurs et surtout, avoir son mot à dire dans son déploiement.     

Les mots-clés? Communauté et transparence.    

Modèle en poche, la petite équipe embarque dans le parcours Up, qui, pendant 14 semaines, les éclaire sur le mécanisme interne d’une coopérative, l’univers de l’économie sociale et les rouages de l’indispensable plan d’affaires.     

« À la fin du parcours, on avait un plan d’affaires, une clientèle cible, des projets sur lesquels on voulait travailler... et même nos premiers clients! », ajoute Laure.    

  

  

Plus que des clients    

Alte travaille main dans la main avec ses partenaires : chaque fois, les membres veillent à ce qu’il y aie une implantation durable dans le territoire. Pour l’entreprise, c’est la seule manière d’assurer une véritable pérennité des projets.    

« On a créé Alte en se disant que plusieurs cerveaux valent mieux qu’un, avec cette vision de créer quelque chose de plus grand que nous qui va offrir aux ingénieurs un endroit où ils sont sûrs de travailler en accord avec leurs valeurs sociales et environnementales, et dans des conditions de travail qui leur parlent! », assure Laure.    

En plaçant la communauté au centre de leur modèle d’affaires, l’équipe de Alte ouvre des portes pour l’ingénierie de demain... et les générations à venir.    

  

Renseignez-vous sur toutes les possibilités qu'offrent les coopératives impliquées dans leur communauté sur le site Semaine de la coopération Desjardins.