/lifestyle/food
Navigation

La cuisine santé

France D'Amour
Photo Ben Pelosse France D'Amour

Coup d'oeil sur cet article

Côté cuisine, France d’Amour est intarissable pour parler de restaurants, pour parler de produits bio certifiés, toujours dans ses priorités. « J’aimerais que nous utilisions moins de pesticides, c’est fou comme c’est répandu, nous en avons tous dans notre corps et nous verrons plus tard les dégâts sur la nature et notre corps. Je suis aussi une granola qui triche, mais toujours à la recherche du bon produit. » Elle avoue, avec gourmandise, qu’il n’y a rien de meilleur qu’un bon fondant au chocolat, « c’est bon en tabarnak », conclut-elle en éclatant de rire.

Questionnaire gourmand

Café ou thé ?

Ni l’un, ni l’autre, mais le Yerba Maté. J’ai découvert cette tisane il y a quelques années. Une infusion qui provient des feuilles d’une plante faisant partie de la famille du houx, d’origine sud-américaine, mais aussi cultivée en Inde. Sa saveur me fait du bien et c’est parfait pour commencer ma journée.

Café-croissant ou gruau et fruit ?

Un bon croissant, lorsque t’as la chance d’en manger un vraiment bon, ce n’est pas battable. J’ai vécu à Paris et entre le croissant et le moelleux au chocolat, Esmeralda avait du mal à entrer dans sa robe à la fin du séjour. (Rires...)

Pain tranché ou baguette ?

Lorsque la baguette est fraîche, très croquante, du bonheur, avec du beurre et du fromage, tu peux passer une bonne soirée.

Fromage ou dessert ?

Beurre, baguette, il ne manque plus que le fromage. Je ne suis pas trop gâteau. Si tu me l’offres ou qu’il fait partie du menu table d’hôte, je vais le prendre, mais ce n’est pas un réflexe de gourmandise pour moi. Je vais plutôt prendre spontanément du fromage.

Viande ou poisson ?

À choisir entre les deux, je vais préconiser le poisson. Il faut dire que je n’en fais pas régulièrement moi-même, mais si je suis au restaurant, c’est un réflexe.

Salade ou frite ?

Il y a quelques années, j’aurais répondu les deux, mais je dois bien admettre que j’adore la salade, alors voilà, les frites, c’est vraiment juste de temps en temps.

Végé ou carné ?

C’est une bonne question, car si on a souvent pensé que j’étais végétarienne, en réalité je suis carnivore. Je suis plutôt cuisine santé, malgré quelques dérapages. Mais c’est vrai que je fais attention à ce que je mange généralement et surtout aux produits bio certifiés, très importants pour moi dans ma vie de tous les jours. C’est même un mode de vie. Je suis aussi une granola qui triche...

Resto ou livraison ?

Aller au restaurant est un vrai bonheur. Je ne suis pas une grande chef, je me débrouille, mais d’avoir accès au talent des chefs, de leurs créations, de leur imagination et leur savoir-faire, c’est formidable. Ce sont des petits et parfois de grands cadeaux de la vie.

Caramel ou chocolat ?

France D'Amour
Photo Adobe Stock

Le chocolat. C’est surtout à cause du fondant au chocolat du bistro Le Verre Bouteille à Paris, à côté du Palais des congrès où avait lieu Notre-Dame de Paris. J’en mangeais tous les jours lorsque j’endossais le costume d’Esméralda. C’était devenu un rituel, une drogue, tant qu’à la fin du spectacle, je salivais juste à l’idée d’en manger.

Huile d’olive ou huile de canola ?

L’huile d’olive est un réflexe de vie, de qualité, de santé et de gourmandise, puisque je fais aussi mes vinaigrettes pour accompagner mes salades. Huile de coco aussi, je l’utilise souvent.

Ce que tu aimes vraiment ?

Premièrement, j’aime manger, c’est vraiment l’une de mes activités préférées. En plus, j’aime le sucre, j’aime le sel et le gras, tout ce qu’il ne faut pas en grande quantité, alors j’essaie quand même de faire attention.

Gastro ou bistro ?

Je réponds, restaurant gastronomique, car les grandes émotions dans ma vie de gourmande ont été comblées dans des restaurants particuliers. Pour moi, ce sont des voyages sensoriels fantastiques, alors à choisir entre gastro et bistro, même si j’aime aussi les bistros, mon choix est fait.

Bière ou vin ?

J’aime le vin, mais je ne peux pas dire que je suis une experte. Dans un restaurant, j’aime me faire conseiller, car les experts ont souvent de bonnes découvertes à nous proposer.

Blanc ou rouge ?

J’aime bien le blanc puisque je choisis plus souvent de manger du poisson et fruits de mer que le rouge pour la viande. Sauvignon, Chardonnay, en règle générale.

Bulles ou cocktail pour l’apéro ?

Il y a quelque chose de festif avec les bulles, tu es facilement en joie avec un verre de bulles.

Présente-moi ton accessoire de cuisine préféré et pourquoi l’avoir choisi.

Ma planche à couper en marbre blanc. Elle est belle et vraiment pratique. Je l’utilise tous les jours. Il faut dire aussi que j’aime son entretien facile. Les planches en bois ne me rassurent pas vraiment côté salubrité, donc le marbre est plus adéquat pour moi.

Pour toi, un repas et une soirée parfaite, c’est quoi ?

Je n’irais pas ailleurs que dans un bon resto avec des amis, pour moi, c’est rassurant. Puisque je me sens bien dans les bons restaurants, c’est là que je vais réunir amis ou famille, car je sais que tout sera parfait. Si nous avons un repas de famille, alors ce sera chez ma sœur qui elle maîtrise mieux que moi les repas pour les grands groupes.

Raconte-moi la réalisation culinaire dont tu es le plus fière.

Lorsque mon fils vient à la maison, je lui fais une belle et grosse salade niçoise. Évidemment, avec cette recette, tu peux apporter ta touche personnelle et faire des variantes, mais j’étais bien fière de moi puisqu’il l’a dévorée.

Dis-nous que tu rates les choses à l’occasion et qu’il t’est déjà arrivé de servir un plat complètement raté...

Oui bien sûr ! Mais donne-moi la chance... Parfois, je suis un peu moins attentive lorsque je me prépare un repas, alors si je consulte l’ordinateur, je pense à des paroles de chansons, je compose ou je réfléchis et bien, la casserole déborde, le poulet dans le four brûle et les pâtes sont trop cuites.

Meilleure expérience culinaire à vie ?

Toqué de Normand Laprise.

C’est un moment magique dont je me souviendrai toute ma vie et ce ne sont pas que des mots. C’est l’histoire d’une fille qui aimait la gastronomie, mais qui ne savait pas à quel point je pouvais vivre autant d’émotions lors d’un repas. Le bar, par exemple, c’est à ce moment-là que je me suis dit, ça goûte ça le poisson, vraiment, et me rendre compte à quel point j’avais mal mangé avant dans ma vie. C’était fort comme sensation, c’est là que tu te dis que le bonheur te fait de l’œil.

Ça sentait quoi chez toi, dans la cuisine, lorsque tu étais petite ?

France D'Amour
Photo Adobe Stock

Le baloney frit dans la poêle de fonte. Les légumes trop cuits, la salade iceberg et de la viande trop souvent (presque tous les repas), mais je n’avais jamais entendu le mot « diète » avant de quitter la maison. Donc des desserts divins et je n’oublierai jamais le pâté au poulet de ma mère, qui est légendaire dans la famille.

Carnets d’adresses

Ton resto chouchou, ton coup de cœur ?

J’adore aller au Bouillon Bilk. Premièrement parce que c’est vraiment très bon et puis aussi, mon neveu y travaille alors, c’est juste du love.

Resto préféré pour sortir en tête-à-tête ?

Le Club Chasse et Pêche, j’adore le lieu, son aménagement cosy, c’est très très bon aussi. Ça saute aux yeux que ce sont de grands professionnels.

Resto préféré à l’extérieur de Montréal ?

La Crêperie Bretonne à Saint-Sauveur, crêperie gourmandise, rue Principale. Sans chichi, sans flafla, mais très agréable.

Produits culinaires chouchous ?

Les pains pita faits avec de la farine de noix de coco et farine de casava. Je vais souvent à la boutique chez Tau, pour trouver toutes sortes de bons produits sains.