/qubradio
Navigation

La justice, oubliée pendant la campagne électorale?

Bloc justice
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’avocate criminaliste Véronique Robert déplore qu’on ne parle «pas du tout de justice criminelle» durant la campagne électorale.

«Je pense que c’est vraiment la justice criminelle qu’on oublie. [...] Selon moi, on n’en parle jamais, et ça m’étonne d’autant plus que les citoyens commentent beaucoup la justice criminelle», a dit Me Robert, qui était invitée à l’émission Avocats à la barre à QUB radio.  

  • ÉCOUTEZ Me Véronique Robert à Avocats à la barre à QUB radio:   

  

Trop technique, le droit?  

Or, elle souligne que si les gens aiment donner leur opinion sur des causes criminelles, «ils oublient les aspects plus techniques, mais non moins importants du droit».  

«On va beaucoup commenter les verdicts de jury, même les défenses qui sont présentées [...], mais si après on a une modification législative qui est proposée, là, oups, silence radio, on n’en parle plus», a expliqué l’avocate connue, entre autres, pour avoir défendu Rémy Couture, le «maquilleur de l’horreur». 

Elle donne l’exemple de l’abolition de la récusation péremptoire qui aurait dû être discutée pendant la campagne, selon elle. 

Cette mesure, qui a été abolie récemment dans le cadre de la réforme fédérale de la Justice, permettait de remplacer des jurés donnant une certaine forme de pouvoir aux avocats dans le choix du jury. 

«On n’a pas encore vécu l’impact de ce changement, mais je pense que cela ne satisfera personne», a estimé Me Robert. 

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions