/news/society
Navigation

Plus de 200 personnes en soutien à la Catalogne réunis à Montréal

PH-Twitter
Photo tirée de Twitter Un rassemblement en appui à la Catalogne a eu lieu vendredi au carré Saint-Louis, à Montréal. Des gens ont tenu des photos des neuf condamnés indépendantistes.

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 200 personnes se sont rassemblées hier à Montréal afin de démontrer leur appui au peuple de la Catalogne, qui est le théâtre de vives tensions après la condamnation et l’emprisonnement par la justice espagnole de dirigeants indépendantistes.

Plusieurs politiciens de différentes formations politiques, des militants ainsi que des citoyens touchés par la situation en Espagne se sont déplacés au carré Saint-Louis, où plusieurs discours ont été prononcés afin de dénoncer les sentences « injustes » des « prisonniers politiques ».

« Très choquant »

 

Des manifestants tenaient des photos des condamnés pour illustrer leur soutien.

« C’était vraiment très touchant, a affirmé la députée de Québec solidaire Ruba Ghazal. C’est important de démontrer notre solidarité aux Catalans, qui ont voulu simplement de façon pacifique organiser un référendum et décider de leur avenir politique. »

Selon elle, peu importe l’allégeance politique, il est « très choquant » de voir des « élus se retrouver en prison ».

Des propos qui font écho chez son collègue du Parti québécois, Sylvain Gaudreault, qui estime que « c’est incroyable et odieux de voir ce qui se passe dans un pays démocratique, où on assiste à des arrestations politiques ».

Motion

Chacun de son côté, les deux partis invitent le premier ministre du Québec François Legault à dénoncer la situation. M. Legault a déjà dit qu’il « ne peut rester indifférent devant l’ampleur des lourdes peines infligées à des politiciens catalans élus démocratiquement ».

« C’est une chose quand le premier ministre parle, mais c’est une autre chose quand l’Assemblée nationale parle. Si on veut présenter une motion, ça prend son appui pour une motion », a indiqué M. Gaudreault.

Mme Ghazal a déjà indiqué au Journal que son parti allait présenter une motion pour que « Québec dénonce et montre son mécontentement envers le pouvoir de Madrid et ce qu’il fait vivre au peuple de la Catalogne »..

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.