/lifestyle/food
Navigation

Quand le gin est prêt à boire

Coup d'oeil sur cet article

Depuis quelques années, les producteurs de spiritueux québécois ne cessent d’innover. À mon plus grand plaisir d’ailleurs. Plus besoin d’être un mixologue réputé, car voilà qu’on retrouve de plus en plus de prêts-à-boire en canette. Et il faut avouer que plusieurs se démarquent et que la qualité est plus que remarquable.

Pour vous, chers lecteurs, voici mes trois gin-tonics préférés en format prêt-à-boire qui conviennent à merveille pour l’automne ! Parce qu’on n’en boit pas juste l’été. Tchin ! Tchin !

ROMEO’S FIZZ GIN

Photo courtoisie

L’équipe derrière Pur Vodka et Romeo’s Gin a commercialisé de belles petites canettes de gin-tonic qui ont fait fureur partout, et il faut dire que ce fut difficile d’en trouver à la SAQ. Honnêtement, je suis tombé en amour avec la version Fizz. Le gin-tonic traditionnel est mon coup de cœur, mais celui-ci, c’est du wow !

Avec ses saveurs d’agrumes et de concombre, on déguste ici un cocktail bien dosé et surtout rafraîchissant. Il suffit de le verser dans un verre en y ajoutant glace et lime, et nous avons donc un vrai cocktail digne des bars à gin ! Autrement, l’ajout du concombre en fait une boisson vraiment intéressante. J’ai fait des réserves.

SEVENTH HEAVEN GIN & TONIC

Photo courtoisie

Pour un gin-tonic parfait, sans tambour ni trompette, j’ai vraiment apprécié celui de l’entreprise québécoise Seventh Heaven. Il s’agit là d’un prêt-à-boire légèrement pétillant qui propose un gin-tonic bien dosé et parfaitement équilibré dont la saveur de thé du Labrador et celle de la baie de genévrier lui apportent une simplicité étonnante, mais qui est loin d’être plate. Le goût du tonic n’est pas trop agressif. Parfait !

Les saveurs nordiques transportent nos papilles un peu plus loin sans dénaturer le produit. L’art de sortir de l’ordinaire sans trop d’artifices.

GINTO HIBISCUS

Photo courtoisie

Même si le nom de la distillerie productrice, Oshlag, est tiré d’un quartier montréalais où se tenait jadis un village iroquoien découvert par Jacques Cartier, le petit bijou que je vous présente n’a rien à voir avec ce que le célèbre J.C. buvait en 1535. Beaucoup plus hot évidemment !

Cette boisson à base de gin présente de jolies notes de pamplemousse, et on y découvre (avec joie) la subtilité végétale des fleurs d’hibiscus. Si vous n’aimez pas l’amertume des gin-tonics, vous y retrouverez un produit à la fois plus délicat et vraiment différent. Un beau gin-tonic réinventé. Et merci, Véronique, pour la belle découverte !