/24m/city
Navigation

Trois questions au nouveau maire du Plateau: les logements plus préoccupants que les voitures

Trois questions au nouveau maire du Plateau: les logements plus préoccupants que les voitures
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le nouveau maire de l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin, a été assermenté jeudi. Ce père de deux adolescents s’est lancé en politique pour poursuivre le virage vert. S’il prône des solutions de rechange à l’auto solo, il refuse de commenter les affirmations de son prédécesseur qui souhaitait rendre la vie difficile aux automobilistes.

«Je l'ai dit tout le long de la campagne: je ne remplace pas Luc Ferrandez, je veux devenir maire du Plateau», a-t-il réitéré en entrevue jeudi.

Plus prudent dans ses réponses, le nouvel élu de Projet Montréal semble effectivement avoir un caractère moins flamboyant que Ferrandez. «Les gens vont me découvrir avec le temps, je ne cherche pas tant la lumière que ça», a-t-il dit au «24 Heures».

Trois questions au nouveau maire du Plateau: les logements plus préoccupants que les voitures
Photo Agence QMI, Joël Lemay

De quoi vous ont parlé les résidents pendant la course à la mairie?

«On m'a beaucoup parlé d'Airbnb – c’est incroyable –, parce que ça a un impact évidemment sur le coût du logement, mais aussi sur la quiétude. Il faut qu'on évite que le Plateau devienne strictement un quartier touristique et la bataille contre les hébergements de type Airbnb est majeure pour qu'on reste un quartier résidentiel. L'arrondissement a envoyé un avis à tous les résidents sur la procédure pour dénoncer s'ils sont témoins d'Airbnb illégaux. Un autre élément dont on m'a parlé, c'est l'abordabilité des logements. Il faut construire des logements sociaux.»

Trois questions au nouveau maire du Plateau: les logements plus préoccupants que les voitures
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Que dites-vous à ceux qui trouvent la circulation difficile dans le Plateau?

«Le Plateau est la troisième destination touristique à Montréal. On a trois stations de métro, c’est l'un des quartiers les plus accessibles. On a quand même des parcomètres, de la place pour se stationner. Ce n’est pas vrai que c’est l'enfer se stationner sur les rues commerciales. On a gonflé un peu le problème. Les parents qui ont de jeunes enfants comprennent qu'ils ont un détour (à faire), mais qu'en échange leurs enfants sont en meilleure sécurité.»

Trois questions au nouveau maire du Plateau: les logements plus préoccupants que les voitures
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Vous souhaitez faciliter l’accès à la propriété pour les commerces indépendants. Comment peut-on y arriver?

«Quand j'étais à la Caisse d'économie solidaire [NDLR: où il occupait un poste de direction], on a développé un partenariat avec de grandes fondations privées pour permettre à des organismes à but non lucratif d'accéder à du crédit (...), parce que pour acheter un bâtiment commercial, il faut avoir 35 % de mise de fonds. Si on est capables d'aider les commerçants avec la mise de fonds, on peut leur permettre d'acquérir leur local, ce qui les sécurise. En ce moment, les commerçants ont toujours la crainte que le propriétaire veuille vendre, que celui qui achète soit un spéculateur, puis qu’ils soient expulsés.»

Trois questions au nouveau maire du Plateau: les logements plus préoccupants que les voitures
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Luc Rabouin a été élu le 6 octobre dernier avec 67 % des votes, quelques mois après la démission du maire vedette Luc Ferrandez en mai.