/opinion/columnists
Navigation

Deux jambons

CANADA-VOTE-DEBATE
Photo AFP Trudeau et Scheer étaient tous les deux faibles.

Coup d'oeil sur cet article

Je m’attendais à un combat titanesque.

Pas du calibre d’Ali contre Foreman ou de Leonard contre Hagler, ce serait leur faire trop d’honneur, mais un duel entre deux boxeurs honnêtes qui ont du cœur au ventre.

Donato Paduano contre Fernand Marcotte, mettons. Le 15 février 1972 au Forum.

Victoire de l’Ange du ring par décision unanime des juges.

Dans les cordes

Mais non.

À la place, pour utiliser l’expression pas très polie des fans de boxe, on a eu droit à un combat entre deux jambons.

Comme les combats d’amateurs qui ouvrent les galas de boxe pendant que les spectateurs vont se chercher une bière.

Dans le coin gauche, le champion en titre Justin Trudeau, qui défendait sa ceinture des poids moyens.

Et dans le coin droit, l’aspirant Andrew Scheer.

Affaibli par une série de scandales (son voyage catastrophique en Inde, son séjour chez l’Aga Khan, l’ingérence dans l’affaire SNC-Lavalin, l’achat du pipeline, le blackface, la dette et tutti quanti), Justin n’était plus que l’ombre de lui-même.

Comme Lucian Bute lors de son combat contre Jean Pascal le 18 janvier 2014.

Hésitant, incapable de frapper, pogné dans les cordes.

Bref, pas là.

Une bonne droite bien placée et le PM aurait mordu la poussière.

Or, Andrew Scheer n’a jamais pu la placer, cette droite.

Mis à part quelques jabs, le chef conservateur a passé la campagne à swinguer dans le vide.

La campagne n’a duré que 40 jours ? J’ai l’impression (et je ne suis pas le seul) qu’elle a duré 40 mois !

On aurait dit l’émission britannique Hippodrome, en 1966, quand Woody Allen s’est battu contre un kangourou.

D’entre les morts

Preuve que la vie est pleine de surprises : ce sont deux boxeurs sur lesquels personne n’aurait parié 25 sous qui ont soulevé les foules et donné le meilleur show.

Jagmeet « The Turban » Singh et Yves-François « The Frog » Blanchet.

Le NPD et le Bloc.

Sur papier, plus plate, tu meurs.

Le programme annonce leur combat à 19 h, et tu te dis : « Je vais aller manger des ribs à la Cage et je vais arriver à 20 h. »

Or, ils ont tout cassé !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Jagmeet, parce que... c’est Jagmeet, le chef avec le plus de swag de tout le paysage politique canadien, tellement cool que tous les hipsters ont eu le goût de troquer leur tuque carreautée contre un turban fuchsia.

Et Yves-François Blanchet, parce qu’il avait un excellent soigneur dans son coin : François Legault, qui lui donnait une bonne lampée de loi 21 entre chaque round.

C’était sa potion magique, comme l’écrivait fort justement Josée Legault jeudi.

Qui aurait dit que les chefs de deux partis que l’on disait morts et enterrés feraient grimper les gens sur leur table ?

Le prochain combat

Lundi soir, donc, on vivra un moment surréaliste.

C’est soit le gars qui était pogné dans les cordes qui gagnera, soit celui qui swinguait dans le vide.

Wow.

Calme ta joie.

Mais moi, ce qui m’intéresse, ce n’est pas le résultat des élections. C’est la suite.

La lutte entre le Québec et le Canada si jamais le Canada décide de contester une loi appuyée par 70 % de Québécois.

Ça, ça va chauffer !

On va tous s’acheter un billet « ring side ».