/sports/hockey/canadien
Navigation

Deux fois contre les champions

Le CH triomphe des Blues 5 à 2 grâce à deux buts en supériorité numérique

Coup d'oeil sur cet article

ST. LOUIS | Samedi dernier, le Canadien triomphait des Blues 6 à 3 sur la glace du Centre Bell. Une semaine plus tard, le CH a trouvé une autre façon de renverser la bande à Craig Berube avec un gain convaincant de 5 à 2, samedi après-midi, au Enterprise Center.

« C’est bon pour le moral de notre équipe, a dit Jonathan Drouin. Mais les Blues ont terminé de jouer au mois de juin, ce n’est pas facile de revenir l’année suivante. Ils ressentent encore de la fatigue. Nous avons réussi à jouer deux bons matchs contre eux, nous avons profité de nos chances. »

Claude Julien, comme les 30 autres entraîneurs de la LNH, répète souvent que son équipe doit gagner la bataille des unités spéciales pour connaître du succès. C’était justement la clé du succès pour cette autre victoire face aux Blues.

Jordan Weal et Jonathan Drouin ont chacun marqué en supériorité numérique et le CH a blanchi ses rivaux en trois occasions en infériorité numérique.

De 13,2 à 25,8 %

L’an dernier, le jeu en supériorité numérique a fait rager Julien et Marc Bergevin. Le Tricolore avait terminé au 30e rang de la LNH avec un taux anémique de 13,2 %. Après huit matchs cette saison, le CH tonne à 25,8 % en avantage numérique.

« Nous avons simplifié des choses, a expliqué Brendan Gallagher. L’an dernier, nous avions perdu notre confiance en supériorité numérique. Sans confiance, tu joues plus au ralenti et tu donnes plus de temps aux joueurs en infériorité numérique pour réagir. Cette année, nous faisons notre travail, nous savons ce que nous devons accomplir et nous bougeons la rondelle rapidement. »

Quand on parle de faire bouger la rondelle rapidement, le but de Drouin sur une passe transversale de Kotkaniemi en est l’illustration parfaite.

En 82 matchs la saison dernière, le CH avait connu une seule rencontre de deux buts en supériorité numérique. C’était le 23 octobre face aux Flames de Calgary. Un an plus tard, la troupe à Julien compte déjà un match de deux buts en avantage numérique et elle a marqué au moins un but dans sept de ses huit premières rencontres.

Ce qu’on a remarqué...

Price alerte

Carey Price croyait après le match qu’il venait de signer une première victoire à St. Louis. Ça faisait longtemps, mais ce n’était pas son premier gain au Missouri. Le 24 février 2015 et le 16 novembre 2008, il avait aussi battu les Blues à St. Louis. Voilà pour la portion statistique. Après un jeu blanc facile contre le Wild, Price a connu un très bon départ contre les Blues en repoussant 32 tirs. Il a réalisé un bijou de la mitaine contre Vince Dunn.

Drouin et la constance

Jonathan Drouin a marqué son troisième but de l’année en deuxième période. Le numéro 92 a maintenant huit points (3 buts, 5 passes) en huit rencontres. Il a écrit son nom sur la feuille de pointage à tous les matchs sauf contre son ancienne équipe, le Lightning. « J’en parle depuis longtemps, je cherche à devenir un joueur plus constant, a rappelé Drouin. L’an dernier, j’ai connu un bon départ pour ensuite ralentir. Je devrai maintenant maintenir le rythme. »

Un but improbable

Il y avait seulement six secondes écoulées en deuxième période quand Brendan Gallagher a déjoué Jake Allen. Il a battu le gardien des Blues d’un tir faible des poignets de la ligne bleue. Un véritable cadeau. « Oui, j’étais surpris de marquer, a admis le numéro 11. Je blaguais à mon retour au banc en disant que c’est difficile de marquer de cet endroit. » À l’instar de Drouin, Gallagher a aussi huit points en huit matchs (4 buts, 4 passes).

+
Nick Suzuki
Suzuki a marqué son 2e but de la saison, il a terminé avec un dossier de +2 et il a décoché trois tirs au but. Il a aussi joué à toutes les sauces.
-
Jake Allen
Allen a offert un cadeau à Brendan Gallagher dès la 6e seconde en deuxième période. L’adjoint à Jordan Binnington a donné quatre buts sur 24 tirs.
5
2
Première période
1-MON: Jordan Weal (2) (Domi, Tatar) AN-5:57 2-STL: Jaden Schwartz (1) (Pietrangelo, Tarasenko) 7:08
Punitions: Faulk (Stl) 4:22; Tatar (Mon) 12:45; Lehkonen (Mon) 17:33.
Deuxième période
3-MON: Brendan Gallagher (4) (Danault) 0:06 4-MON: Jonathan Drouin (3) (Kotkaniemi, Weber) AN-3:39 5-MON: Nick Suzuki (2) (Thompson, Cousins) 11:33
Punitions: Pietrangelo (Stl) 3:12; Perron (Stl) 12:25; Mete (Mon) 17:43.
Troisième période
6-STL: David Perron (4) (Faulk, Parayko) 19:22 7-MON: Shea Weber (1) (sans aide) FD-19:37
Punitions: Schenn (Stl) 1:03; Sundqvist (Stl) 6:28.
Tirs au but
MONTRÉAL 8 - 13 - 4 - 25 ST. LOUIS 11 - 15 - 8 - 34
Gardiens:
MON: Carey Price (G, 4-2-1). STL: Jake Allen (P, 1-1-0).
Avantages numériques:
MON: 2 en 5, STL: 0 en 3.
Arbitres:
Tim Peel, Frédérick L’Écuyer.
Juges de lignes:
Brian Murphy, Darren Gibbs.
ASSISTANCE:
18 096.
Carey Price
Jonathan Drouin
★★
Nick Suzuki
★★★