/finance/business
Navigation

Gildan malmenée en Bourse

Coup d'oeil sur cet article

Dans cette chronique hebdomadaire­­­, nous vous proposons un survol des transactions d’initiés dans les entreprises publiques québécoises, les investissements dans les jeunes entreprises d’ici et les analyses de titres d’actions en bourse.

Le titre de Gildan chute de 25 %

Le titre de Gildan (GIL:TOR) a pris toute une débarque hier à la Bourse de Toronto, chutant de 25 % pour terminer la séance à 34,53 $ (-11,96 $). Le fabricant de t-shirts, de sous-vêtements et de chaussettes de Montréal a prévenu les analystes que ses résultats financiers du troisième trimestre (dévoilés le 31 octobre) seront plus faibles que prévu. Gildan a lancé un avertissement aux analystes, précisant que la demande pour ses produits était en forte baisse en Amérique du Nord, mais également à l’international (Europe et Chine). Gildan croit que ses revenus pourraient être révisés à la baisse de 120 millions $ pour le deuxième semestre de 2019. L’analyste Vishal Shreedhar, de la Banque Nationale, marchés financiers, croit que Gildan pourrait décider de baisser le prix de ses produits pour stimuler ses ventes au cours des prochains mois.

Des dirigeants de BPR vendent des actions

Deux hauts dirigeants de Bombardier Produits récréatifs (DOO:TOR) de Valcourt ont vendu récemment des actions. Le vice-président au design et à l’innovation de BRP, Denys Lapointe, a liquidé un bloc de 50 000 actions le 8 octobre dernier à un prix estimé de 50 $ ou 51 $. Le montant de cette transaction s’est élevé à plus de 2,5 millions $. Le vice-président aux services juridiques et affaires publiques de BRP, Martin Langelier, a lui aussi vendu un bloc de 10 475 actions à un prix de 52 $ le 11 octobre, indiquent des documents déposés auprès des autorités boursières. Depuis le début de l’année, le prix de l’action de BPR a grimpé de 57 % à la Bourse de Toronto.

Nomination chez Sportscene

Photo courtoisie, Sportscene

Le groupe Sportscene (SPS:TOR), qui détient les bannières des restaurants La Cage, Moishes, L’Avenue et À Domicile, annonce la nomination de Marc Pelletier au poste de vice-président, marketing et communications. Ce dernier a reçu des options d’achat d’actions visant 40 000 actions de catégorie A de la société. Ces options d’achat d’actions pourront être exercées à un prix de 5,75 $ l’unité, représentant le prix de clôture des actions de catégorie A de la Société à la Bourse le 11 octobre 2019. Le titre de Sportscene a terminé la séance hier à 5,75 $.

Un cofondateur de Couche-Tard vend

Un cofondateur d’Alimentation Couche-Tard, Richard Fortin, a vendu le 8 octobre un bloc de 157 000 actions à un prix de 40,66 $, selon des documents déposés auprès des autorités boursières. La transaction a rapporté plus de 6,3 millions $. Selon la direction de Couche-Tard, la décision de M. Fortin a été prise dans un objectif de planification financière.

Une fintech lève 1 M$

Photo courtoisie

La fintech québécoise Flare Systems a réussi à lever 1 million $ récemment. L’entreprise qui travaille dans le secteur de la cybersécurité a développé des technologies permettant aux institutions financières de mieux protéger leurs données. Les fonds Luge Capital et WhiteStar Capital ont participé à cette ronde de financement.