/sports/golf
Navigation

Tiger Woods voit la vie en rose... ou presque

Tiger Woods voit la vie en rose... ou presque
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Opéré une fois de plus au genou gauche, le golfeur Tiger Woods est relativement optimiste quant à la suite de sa carrière, lui qui participera au Championnat Zozo, prévu le week-end prochain près de Tokyo.

L’ancien numéro 1 mondial n’a pas semblé trop ennuyé par ses récents ennuis pendant un événement spécial auquel il a pris part lundi au club Nasahiro Country. Au cours d’une compétition de type «skins game», il a gagné cinq trous et terminé deuxième derrière Jason Day, mais devant Rory McIlroy et Hideki Matsuyama.

«Malheureusement, j’ai souvent éprouvé des difficultés avec mon genou. C’était ma cinquième opération pour celui-ci. Je sais ce qu’il faut pour revenir de ça. C’était bien de pouvoir bouger à nouveau et de ne pas avoir à se soucier du genou», a commenté au site du circuit de la PGA le joueur ayant subi une arthroscopie en août dernier.

Woods souhaite surtout que le malaise ne se manifestera pas dans les prochains mois. Après sa victoire au Tournoi des Maîtres le printemps passé, la douleur est devenue plus évidente.

«Je me disais que je pouvais composer avec ça. J’ai tenté de finir la saison, mais ça s’est empiré progressivement et certains aspects de mon jeu ont été affectés, même ma lecture des roulés. Ç’a touché également mon dos ainsi que ma façon de marcher au moment où j’essayais de jouer», a-t-il expliqué.

La suite?

Après son séjour au Japon, Woods doit prendre part au Hero World Challenge, qui aura lieu aux Bahamas du 4 au 7 décembre. La suite demeure entre ses mains, puisqu’il agira comme capitaine de l’équipe américaine de la Coupe des Présidents lors de la semaine suivante en Australie.

Le principal intéressé a le loisir de se sélectionner à l’aide d’un de ses quatre choix discrétionnaires, mais rien n’est moins sûr.

«Grâce à l’intervention chirurgicale, je peux espérer jouer cette semaine, le Hero et en Australie. Par contre, étant donné ce qui s’est passé au milieu de cette année, assumer tout cela s’annonce une tâche de taille», a-t-il admis.