/sports/others
Navigation

Des Raptors peu convaincants

Des Raptors peu convaincants
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Raptors de Toronto ont amorcé la défense de leur titre de champions de la NBA avec une victoire peu convaincante de 130 à 122 en prolongation face aux Pelicans de La Nouvelle-Orléans, mardi soir, au Scotiabank Arena.

Des paniers de trois points de Fred VanVleet et de Kyle Lowry en surtemps ont finalement permis aux Raptors de prendre l’ascendant et d’arracher la victoire.

La troupe de Nick Nurse a traîné de la patte tout au long de la rencontre face aux Pelicans, qui avaient été exclus des dernières séries après avoir terminé la saison régulière au 13e rang de l’Association de l’Ouest.

Menés 30 à 27 après un quart, l’équipe locale a retraité au vestiaire avec un retard de 61 à 56 à la demie. Elle a ensuite conclu le troisième quart avec une faible avance de 88 à 86, avant de se retrouver à égalité 117 à 117 avec les visiteurs au terme du temps réglementaire.

VanVleet et Pascal Siakam se sont affirmés comme les nouveaux leaders des Raptors en amassant chacun 34 points. Siakam a également récupéré 18 rebonds.

Du côté des visiteurs, Brandon Ingram a été le meneur avec 22 points.

Choisi par les Pelicans au tout premier rang du dernier repêchage, Zion Williamson n’a pas participé à la rencontre. Après avoir connu un excellent camp préparatoire, la recrue de 19 ans a dû subir une opération pour réparer une déchirure du ménisque du genou droit. Il ratera de six à huit semaines d’activités.

Les honneurs

La bannière du dernier championnat de la NBA, gagné par les Raptors face aux Warriors de Golden State en juin, a été hissée dans les hauteurs du Scotiabank Arena lors d’une cérémonie d’avant-match. Les joueurs de la formation torontoise ont également reçu leurs imposantes bagues de champions.

Conçue par Baron Championship Rings, elle est la deuxième plus grosse bague dans l’histoire du sport professionnel nord-américain après celle remise plus tôt cette année aux champions du Super Bowl, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

«C’est la première [bague] dans l’histoire de l’organisation et on voulait être sûrs qu’elle soit différente de toutes les autres bagues qui ont été faites auparavant, a dit Lowry, dans une entrevue publiée mardi par le «Toronto Sun». C’est la première fois qu’une équipe à l’extérieur des États-Unis gagne un championnat et une bague. Nous ne voulions pas qu’elle soit comme les autres puisque c’est un moment spécial.»