/news/elections
Navigation

Le Bloc québécois fait une percée dans la capitale

Les conservateurs perdent des plumes, les libéraux semblent conserver leurs acquis

elections federales conservateur
Photo Simon Clark Dans Charlesbourg–Haute-Saint-Charles, le député sortant Pierre Paul-Hus a été réélu facilement, avec 38 % des voix, contre son plus proche rival bloquiste.

Coup d'oeil sur cet article

Le Bloc québécois a percé la muraille conservatrice dans la région de Québec, avec un gain dans deux circonscriptions, alors que les deux libéraux ont sauvé leur siège.

Le raz-de-marée conservateur observé en 2015 ne s’est pas reproduit. Le Bloc québécois est allé gruger l’omniprésence des conservateurs dans la région. C’est d’abord Caroline Desbiens, la bloquiste qui avait été en cours de campagne mise sur la sellette pour ses publications islamophobes, qui a modifié le tableau politique, ajoutant une touche de bleu Bloc québécois. L’est de la capitale a dit aurevoir à la conservatrice Sylvie Boucher.

elections federales conservateur
Photo Agence QMI, Joël Lemay

La nouvelle élue dit avoir l’intention d’aller «porter les projets du Québec» à Ottawa. 

Lutte à trois

Beauport— Limoilou a donné lieu à une lutte à trois pendant une bonne partie de la soirée entre le libéral, le conservateur et la bloquiste Julie Vignola. C'est finalement cette dernière qui a remporté la mise. Le député sortant, le conservateur Alupa Clark, a terminé la soirée en troisième position. 

elections federales conservateur
Photo Annie T. Roussel

Autrement, la carte reste inchangée. Gérard Deltell gagne son pari et se fait réélire facilement pour son deuxième mandat au fédéral, lui qui est en politique depuis 2008, alors qu’il portait les couleurs de l’ADQ au Québec. Avec le gouvernement minoritaire libéral, il poursuit cependant son parcours politique dans l’opposition, lui qui n’a jamais été au pouvoir.

Les châteaux forts conservateurs de la rive-sud ont tenu le coup. Steven Blaney, dans Bellechasse—Les Etchemins—Lévis, et Jacques Gourde, dans Lévis—Lotbinière, ont été réélus. Le tableau conservateur est complété avec Bernard Généreux, Luc Berthold, Pierre Paul-Hus, Joël Godin.

elections federales conservateur
Photo Simon Clark

«Je suis heureux d’avoir gagné bien évidemment. (...) Il reste que j’aurais aimé mieux qu’on gagne le gouvernement bien entendu parce que pour nous, c’est clair que Justin Trudeau avait fait assez de dommages. Regardez, on va voir comment ça va aller pour la suite...», a soumis M. Paul-Hus.

Libéraux

Le libéral Joël Lightbound a survolé la soirée dans Louis-Hébert. Son plus proche rival du Bloc québécois, Christian Hébert, était loin derrière. «Je me réjouis du fait que les Canadiens décident de ne pas retourner en arrière aux années Harper, aux coupures et à l’austérité. Ils voient que notre plan fonctionne au niveau de l’économie, de la réduction des inégalités et de la protection de l’environnement», a exprimé M. Lightbound. 

elections federales conservateur
Photo Jean-François Desgagnés

Son collègue Jean-Yves Duclos a réussi in extremis à maintenir son avance. Il a finalement coiffé par une mince marge de 215 voix la bloquiste Christiane Gagnon, un résultat qui n'a été confirmé que tard dans la nuit. Mme Gagnon tentait de reprendre son château fort, elle qui a été députée à la Chambre des communes de 1993 à 2011. L'ancienne députée suivait les résultats serrés. «C’est une renaissance pour le parti. Évidemment j’aimerais en faire partie, mais je ne peux que me réjouir pour le Québec, qui verra enfin ses intérêts mieux représentés à Ottawa», avait-elle exprimé avant sa défaite. 

Maxime Bernier défait

En Beauce, Maxime Bernier a mordu la poussière. Les Beaucerons ont choisi de faire confiance au conservateur Richard Lehoux, ex-maire de Saint-Elzéar. Une défaite cuisante pour le chef du Parti populaire du Canada, qui s’était dit en fin de semaine victime d’une «campagne de salissage», orchestrée par le Parti conservateur d’Andrew Scheer. 

Le NPD, qui avait été rayé de la carte régionale en 2015, n’a pas pu faire de gain.

elections federales conservateur
Photo Stevens Leblanc

 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

– Avec la collaboration de Taïeb Moalla, Jean-Luc Lavallée, Pierre-Paul Biron et Nicolas Lachance