/portemonnaie/job
Navigation

Comment démissionner et rester en bons termes avec son ex-employeur?

Comment démissionner et rester en bons termes avec son ex-employeur?
Crédit: Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Démissionner constitue une des étapes naturelles d’une carrière. Même s’il s’agit souvent d’une action désagréable, il est possible de le faire avec tact et de rester en bons termes avec votre employeur. Voici quelques astuces pour bien partir.

Parlez-en à votre boss en premier

Si vous comptez démissionner, votre superviseur direct souhaiterait surement en être le premier averti. Non seulement car il s’attend à une certaine décence de votre part à son endroit, mais aussi parce qu’il devra prévoir les changements à accomplir pour vous remplacer sans trop perturber les affaires courantes. 

Planifiez le transfert de vos responsabilités

En préparation de votre départ, vous allez devoir accomplir une passation en règle. Il est important d’essayer de partir en laissant le moins de tâches possibles inachevées. Vous pouvez établir un plan en collaboration avec votre patron pour terminer le plus urgent et donner des recommandations pour la suite. 

Aussi, vos tâches devront être reprises par une autre personne. Prendre en main la formation et la mise à jour de votre remplaçant pourrait être grandement apprécié par votre futur ex-employeur.

Respectez les deux semaines de préavis

Souvent, le préavis est une obligation contractuelle. Mais même si ce n’est pas le cas, il est important de donner du temps à votre employeur de s’ajuster, de terminer vos tâches et d’assurer la transition. Si vous partez sans prévenir, on risque de vous en vouloir. Il est même possible qu’on s’attende à plus de deux semaines de préavis en fonction de la complexité et de l’importance de votre poste.

Toutefois, votre employeur peut préférer que vous quittiez votre position plus tôt que le préavis escompté. L’important serait tout de même de lui laisser le choix.

Restez positif

Quelque soient les raisons de votre départ, assurez-vous de ne pas partir sur une note négative ou d’exprimer des ressentiments. Plutôt que de vous attacher au négatif, concentrez-vous sur les apports positifs de cette étape de votre carrière.

La page est tournée avec votre démission et vous pourriez avoir besoin de votre ex-employeur plus tard pour une référence ou un contact. Garder de bonnes relations faciliterait les procédures. 

Laissez une bonne impression 

Dans la même ligne d’idée, il est important de laisser une bonne impression à vos anciens collègues. Il est donc judicieux de conserver une posture professionnelle jusqu’au dernier jour de travail et d’accorder la même attention qu’auparavant aux tâches exécutées. 

Sur une dimension plus sociale, n’oubliez pas de dire au revoir à vos collègues et de vous entretenir une dernière fois avec vos formateurs, mentors dans l’entreprise.

Partir en bons termes permet aussi de conserver le réseau que vous vous serez fait à votre passage. Puisqu’une partie importante de l’évolution professionnelle se fait grâce aux contacts que l’on se crée progressivement, cela pourra vous aider.

Comme les ruptures amoureuses, les démissions peuvent être délicates. Mais rien ne sert de les rendre plus gênantes.

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux