/lifestyle/hangout
Navigation

20 suggestions pour une Halloween terrifiante

Halloween pumpkin. Traditional holiday decoration. Useful as greeting card
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le 31 octobre a beau être synonyme de costumes, de sucreries et de citrouilles bien taillées, c’est aussi l’occasion rêvée d’assouvir notre soif de frissons, de frayeurs, de sueurs froides et d’émotions fortes. Vous cherchez les meilleurs outils pour faire de votre Halloween un succès terrifiant ? Suivez le guide.

Je sors

ÉVÉNEMENTS

Soirée costumée avec Half Moon Run

Vous voulez fuir à tout prix les jeunes gobelins, sorcières, princesses et vampires qui viendront quémander des friandises à votre porte ? Alors mettez le cap sur le MTelus où le groupe montréalais Half Moon Run organise un bal masqué pour présenter les pièces de son nouvel album, A Blemish In The Great Light.

► Le 31 octobre, 20 h, au MTelus


The Rocky Horror Picture Show

<i>The Rocky Horror Picture Show</i>
Photo courtoisie
The Rocky Horror Picture Show

Dans la plus pure des traditions halloweenesques annuelles, le Cinéma Impérial sera l’hôte d’une série de projections interactives du classique Rocky Horror Picture Show. Vous croyez connaître par cœur le film-culte de Jim Sharman ? Pas tant que vous n’avez pas assisté à ces soirées où tout est permis et le Time Warp est roi.

► Du 31 octobre au 2 novembre, 19 h 30 et 23 h, au Cinéma Impérial


Grande soirée de l’horreur SPASM

<i>Le Bagman: Profession meurtrier de RKSS</i>
Photo courtoisie
Le Bagman: Profession meurtrier de RKSS

Le festival SPASM a assemblé une sélection de courts métrages provenant des quatre coins de la planète pour en mettre plein la vue aux fans d’hémoglobine, de spectres et autres entités démoniaques. En prime, on pourra y revoir Le Bagman : Profession meurtrier, célèbre court métrage du collectif RKSS (Turbo Kid), qui célèbre vendredi son 15e anniversaire.

► Vendredi soir, 22 h, au Club Soda.


Morts de rire

Parce qu’humour et horreur ont toujours fait bon ménage, Alphé Gagné pilote vendredi une soirée de stand-up entièrement dédiée à la peur, où il accueillera cinq humoristes mystères. Même formule, mais changement de garde pour samedi soir, où ce sera au tour de Richardson Zéphir de prendre les commandes en compagnie de ses invités.

► Vendredi soir et samedi, 22 h, au Terminal Comédie Club


FILMS

Texas Chainsaw Massacre

<i>Texas Chainsaw Massacre </i>
Photo courtoisie
Texas Chainsaw Massacre 

Leatherface. Son nom à lui seul suffit à faire frissonner les cinéphiles. Et avec raison. Le célèbre meurtrier au masque confectionné avec la chair de ses victimes n’a laissé personne indifférent depuis sa première apparition en 1974. Pour souligner en grand ce 45e anniversaire, le Cinéma du Parc offre aux cinéphiles l’occasion de (re)découvrir ce chef-d’œuvre du cinéma d’épouvante comme il se doit : sur grand écran.

► Le 31 octobre, 21 h 15, au Cinéma du Parc.


Zombieland : Le doublé

Columbus, Tallahassee, Wichita et Little Rock sont de retour après une décennie d’absence. Et ils sont dans une forme phénoménale, faisant de Zombieland : Le doublé une suite plus drôle, plus sanglante – bref, meilleure – que le premier chapitre.

► Au cinéma


Scary Stories to Tell in the Dark

Vous avez manqué Histoires effrayantes à raconter dans le noir sur grand écran à sa sortie l’été dernier ? Pas de souci. L’anthologie d’épouvante, réalisée par le grand Guillermo Del Toro, est de retour dans les salles obscures dès vendredi. L’occasion parfaite, donc, d’admirer l’esthétique si unique du cinéaste mexicain derrière les magnifiques Crimson Peak, Le labyrinthe de Pan et La forme de l’eau.

► Au cinéma

Je reste

FILMS

S.O.S. Fantômes

Il y a déjà 35 ans, Dan Aykroyd et Bill Murray enfilaient pour la première fois leurs mythiques habits de chasseurs de fantômes. Avec un nouveau chapitre de S.O.S. Fantômes attendu sur nos écrans, pourquoi ne pas profiter de l’Halloween­­­ pour s’offrir un retour aux sources en revisitant le long métrage ayant donné naissance à ces légendaires personnages ?

► En DVD et sur demande


Tone-Deaf

Robert Patrick revient avec ce qu’il fait de mieux (lire : jouer les sociopathes dérangés) dans Tone-Deaf, une satire de notre réalité culturelle et politique. Avec son parfait mélange d’humour et d’horreur, le film s’est rapidement imposé comme notre principal coup de cœur de la dernière édition du festival Fantasia.

► En DVD et sur demande


Midsommar

Vous avez aimé Héréditaire, succès surprise d’Ari Aster sorti l’été 2018 ? Alors vous adorerez Midsommar, la plus récente offre du cinéaste américain. Cette fois-ci, il solidifie son statut de nouveau maître de l’horreur à grands coups de rituels païens, de sacrifices humains et de macabres découvertes en envoyant une bande d’amis festoyer dans la campagne suédoise. Assurément le meilleur film d’épouvante qu’il nous a été donné de voir cette année.

► En DVD et sur demande


La peau blanche

En 2004, le cinéaste Daniel Roby (qui nous a depuis offert Funkytown et Louis Cyr, entre autres) signait son tout premier long métrage, la fable vampirique La peau blanche. Méconnu, et injustement sous-apprécié, ce récit n’a rien perdu de son mordant, même 15 années après sa première mondiale dans le cadre du Festival international du film de Toronto.

► En DVD et sur demande


Trick ‘r Treat

<i>Trick ‘r Treat</i>
Photo courtoisie
Trick ‘r Treat

Plus mignon (mais pas moins sanguinaire) que Chucky, Sam est rapidement devenu un des antagonistes chouchous du cinéma d’horreur contemporain. Le film Trick ‘r Treat, une anthologie diaboliquement réussie, figure en tête de liste de nos incontournables visionnements dès qu’octobre pointe le bout de son nez, et ce, depuis sa sortie en 2007.

► En DVD et sur demande


TÉLÉVISION

Marianne

<i>Marianne</i>
Photo courtoisie
Marianne

Une jeune auteure de romans d’horreur à succès se voit contrainte de retourner dans son village natal plusieurs années après l’avoir quitté. Mais une fois sur place, elle réalise que ses écrits semblent avoir quitté les pages de ses bouquins pour s’immiscer dans la réalité. D’une efficacité redoutable, la série française Marianne nous happe dès les premiers instants, nous entraînant dans des univers délicieusement glauques et lugubres qui ne sont pas sans rappeler ceux créés par Pascal Laugier.

► Sur Netflix


The Boulet Brothers’ Dragula

Et si RuPaul faisait un pacte avec le diable ? Voilà probablement le meilleur moyen de décrire Dragula, la téléréalité déjantée animée par les Boulet Brothers. Empruntant, donc, autant à RuPaul’s Drag Race qu’à Fear Factor, cette série cherche la prochaine sensation horrifique à travers une série d’épreuves et de défis plus farfelus – et sanglants – les uns que les autres. Âmes sensibles, s’abstenir, toutefois.

► Sur OutTV et sur demande


American Horror Story : 1984

Après le culte, le couvent, l’asile et l’hôtel, Ryan Murphy nous transporte maintenant en plein cœur des années 1980 avec la nouvelle saison d’American Horror Story. Lycra fluorescent, aérobie, musique rock et coiffures blindées au fixatif sont ici monnaie courante, tout comme meurtres sanglants et clins d’œil aux classiques de l’épouvante. Après quelques saisons plus ou moins réussies, il semble que le phénomène télévisuel a enfin trouvé un bon filon.

► Sur FX et sur demande


Victor Lessard

Évidemment, Victor Lessard n’est pas une série d’horreur proprement dite. Mais connaissant l’auteur Martin Michard, on le sait très bien capable de nous donner moult sueurs froides avec cette nouvelle enquête de son personnage fétiche. Après tout, qui peut oublier le triste sort réservé à la comédienne Lise Roy dans la scène d’ouverture de la première saison ?

► Sur Club Illico


LIVRES

Contes interdits

Depuis maintenant deux ans, les éditions ADA s’amusent à transposer les plus célèbres contes pour enfants dans des univers tordus, violents, et franchement glauques. Cette fois-ci, c’est au tour des classiques La Belle au bois dormant et Peau d’âne de subir le même traitement aux mains respectives de L.P. Sicard et Steve Laflamme. À tenir (très) loin des enfants, donc.

► En librairie


Bouche cousue

Halloween pumpkin. Traditional holiday decoration. Useful as greeting card
Photo courtoisie

Les fans de littérature terrifiante connaissent déjà bien le nom de Marilou Addison grâce à son roman Anita, une des entrées les plus efficaces de la série Cobayes. Cette fois-ci, l’auteure rapplique avec Bouche cousue, un nouveau récit qui saura assurément faire frissonner les aficionados.

► En librairie


Cochon dingue

Les enfants ont aussi droit à leur dose de frissons cette année. L’équipe de la populaire émission Cochon dingue (dont les animateurs Pascal Barriault, Valérie Chevalier, Marilou Morin et Pascal Morrissette) dissèque le phénomène de la peur pour leurs jeunes lecteurs, le tout accompagné des illustrations de Tristan Demers. Adorable et instructif.

► En librairie


Terrible voisin

L’arrivée d’un garçon dans son nouveau quartier viendra éveiller sa plus grande peur : celle des araignées. On salue l’adresse avec laquelle l’auteur Jonathan Reynolds aborde des thèmes comme la maladie et les préjugés sans la moindre once de moralisation, ainsi que le niveau du récit et du langage, adaptés aux jeunes sans pour autant les infantiliser.

► En librairie