/lifestyle/books
Navigation

«J'ai mal et pourtant, ça ne se voit pas...»: Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling reçoivent le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal

«J'ai mal et pourtant, ça ne se voit pas...»: Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling reçoivent le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Grâce aux courts témoignages de jeunes aux prises avec des souffrances psychologiques qu'elles ont regroupés et illustrés dans «J'ai mal et pourtant, ça ne se voit pas...», l'auteure Lucile de Pesloüan et l'illustratrice Geneviève Darling sont les récipiendaires du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal.

Les deux femmes ont reçu cet honneur jeudi matin, alors qu'a été décernée cette distinction – accompagnée d'une bourse de 5000 $ – pour une 15e année.

Leur ouvrage démystifie le mal-être avec lequel des enfants doivent composer tous les jours, que ce soit dans leur famille, auprès de leurs amis ou à l'école.

«J'ai mal et pourtant, ça ne se voit pas...» a été préféré à quatre autres oeuvres: «Anatole qui ne séchait jamais» de Stéphanie Boulay et Agathe Bray-Bourret, le recueil de poèmes de jeunes immigrants «Bagages: mon histoire», «Jules et Jim, frères d'armes» de Jacques Goldstyn, ainsi que «Maman veut partir» de Jonathan Bécotte.

L'an dernier, le prix a été remis à Marianne Dubuc pour «Le chemin de la montagne».